top of page

Pessa'h, la pâque juive

Pessa’h, cette fête familiale commémore un évènement historique : la libération des enfants d’Israël de l’esclavage d’Égypte.

 

 

La Pâque juive est la première et la plus importante des trois fêtes de pèlerinage à Jérusalem.

 

Pessa’h commémore la sortie d’Égypte et la libération du peuple d’Israël guidé par Moïse (Livre de l’Exode).

 

Dieu incita Moïse, à demander au pharaon de laisser partir son peuple. Face au refus de Ramsès II, Dieu fit tomber dix plaies sur l’Égypte, tout en épargnant les juifs. Pour la 10e, Dieu demanda à Moïse de faire badigeonner avec le sang d’un agneau tous les encadrements des portes des maisons juives afin que l’ange vengeur « passe au-dessus » (« pessa’h » en hébreu) et épargne ainsi leurs enfants. L’agneau sacrifié étaient ensuite mangé avec des herbes amères et du pain sans levain. Face à cette horreur, Ramsès consenti à libérer le peuple juif en les bannissant d’Égypte.

 

 

Le repas de Pessa’h se compose d’aliments symbolisant certaines éléments liés à cette histoire.

  • Les herbes amères représentent l’amertume de l’esclavage.

  • L’agneau rôti commémore l’agneau sacrifié.

  • L’œuf représente la vie nouvelle, mais aussi la désolation du peuple juif face aux difficultés de l’exil.

  • Les légumes sont plongés dans de l’eau salée, symbolisent les larmes des juifs réduits en esclavage.

  • Le haroset, pâte sucrée à base de pommes, de vin et de noix ou de fruits secs, représente les briques servant à construire les villes d’Égypte.

  • Durant le repas, on mange du pain sans levain, 3 fois, et on boit du vin à quatre reprises.


Pessa’h symbolise l’espoir et le triomphe face à l’adversité et à l’antisémitisme.

 

Pessa’h, signifie le «passage» ou le «saut». symbolise le renouveau, le passage, la libération.






Paque juive
Pessa'h




0 vue

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page