top of page

14, mieux que 13

Ami(e)s superstitieux, abandonnez vos craintes du chiffre treize, car il existe un nombre plus glorieux, le chiffre... 14.


Laissez moi vous conter une fascinante série de coïncidences extraites des récits de l’Estoile, basées sur le Journal des règnes d’Henri III et Henri IV, révélant une étonnante synchronicité entre le nombre 14 et le destin exceptionnel du Roi Henri IV.


Plongeons dans ces détails captivants :


  • Henri IV fit son entrée dans le monde 14 siècles, 14 décades et 14 ans après la naissance de Jésus, un alignement temporel remarquable.

  • Sa venue au monde fut marquée par le 14 décembre (officiellement déclaré le 13), et son départ de ce monde eut lieu un 14 mai, scellant ainsi le livre de sa vie avec le sceau du 14.

  • Le nom royal lui-même, Henri de Bourbon, se compose de 14 lettres, comme une signature mystique inscrite dans les annales de l'histoire.

  • Sa vie terrestre fut rythmée par le nombre 14 - 4 x 14 ans, 4 x 14 jours et 14 semaines ponctuèrent son existence extraordinaire.

  • En tant que roi de France et de Navarre, son règne s'étendit sur 14 triennales, marquant son empreinte sur le destin de deux nations.

  • Une série d'événements marquants, tels que sa blessure infligée par Jean Châtel 14 jours après le 14 décembre 1594, souligne l'omniprésence du 14 dans les moments cruciaux de sa vie.

  • Sa victoire à la bataille d'Ivry s'inscrit dans l'histoire avec une touche de 14 - il mourut 14 ans, 14 mois et 14 fois cinq jours après cet exploit.

  • Les dates de naissance du dauphin, le 14 mars, 14 jours après le 14 septembre, et son baptême le 14 août, ajoutent une couche supplémentaire de mystère au récit royal.

  • Tragiquement, la fin de Henri IV était également entrelacée avec le 14, assassiné par Ravaillac le 14 mai, 14 siècles et 14 olympiades après l'Incarnation de Jésus.

  • Les circonstances macabres de son assassinat, survenu deux fois 14 heures après l’entrée de la reine dans l'église de St Denis pour y être couronnée, soulignent l'aspect presque surnaturel de ces liens numériques.

  • Finalement, la justice s'exprima également en multiples de 14, car Ravaillac fut exécuté 14 jours après la mort du roi, en l'année 1610, une année divisée précisément par 14 - 115 fois pour être exact.

En contemplant ces événements entremêlés avec le chiffre 14, on ne peut s'empêcher de voir la main du destin tisser une trame énigmatique autour de la vie de Henri IV, transformant ce simple nombre en un symbole mystique qui transcende les frontières du rationnel.



superstition
14 mieux que le 13






1 vue

Posts similaires

Voir tout

留言


bottom of page