Carole Voyante Astrologue voyance, cartomancie, prevision, medium, spirite, tote bag, Cartomancienne amour, couple, astrologie, numerologie, tarot, horoscope, clairvoyante

CAROLE 
Medium Clairvoyante

Laissez-moi vous montrer le chemin
06.69.37.06.30

Blog

La magie par les bougies

Publié le 8 juillet 2017 à 10:50 Comments commentaires (1)

Je vous propose de découvrir les vertus des bougies. Chaque couleur porte en elle sa propre vibration donc chaque bougie répond à un domaine particulier. La magie des bougies sert à aux invocations d’attirance ou d’éloignement. Pour activer une bougie, il suffit de l’enduire d’huile d’olive raffinée et de graver ses initiales, l’allumer avec une allumette, mettre une photo à ses pieds, faire son vœu, la laisser se consumer et l’éteindre avec un éteignoir.


Méthode pour activer la bougie longue :

Dans une coupelle déposée un peu d’huile, trempez votre pouce et index, badigeonnez la bougie comme suit :

Invocations pour : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du haut jusqu’au milieu de la bougie en la tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du bas de la bougie au milieu en tournant.

Invocations contre : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du milieu de la bougie jusqu’en haut en la tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du milieu jusqu’au bout en tournant.

Pour une bougie plate :

Invocations pour : glisser l’index dans le sens des aiguilles d’une montre

Invocations contre : glisser l’index dans le sens contraire des aiguilles d’une montre


Bougie argent :

Pour : invoquer les anges gardiens, accroitre l’évolution intérieure.


Bougie or :

Pour : les rituels solaires, l’élévation spirituelle.


Bougie blanche :

Utiliser pour les rituels de consécration, d’offrandes, de séances de spiritisme, pour accroitre les facultés psychiques, pour favoriser la paix.

Pour : la pureté, la spiritualité, la foi, la vérité, la sincérité

Contre : le mal être physique, les affaiblissements, le manque de vigueur ou de vitalité.


Bougie bleue :

Pour : la motivation, la détermination, la compréhension, la persévérance, la volonté

Contre : la peine, la mélancolie, le chagrin, la dépression, le manque d’enthousiasme, le repli sur soi.


Bougie grise :

Pour : l’inspiration, l’élévation spirituelle, la poursuite des objectifs, stopper la discorde.

Contre : la négativité, l’indifférence, l’égoïsme, l’autodestruction, les énergies négatives.


Bougie jaune :

Pour : augmenter la force de la pensée, accélérer une guérison, ouvrir l’intellect, stimuler la créativité, favoriser joie et bonheur, aider les timides dans leurs relations sociales, réveiller les talents cachés, augmenter la confiance en soi

Contre : le sentiment de jalousie, le soupçon, l’instabilité, la méfiance, la souffrance physique et morale.


Bougie orange :

Utiliser lors des cérémonies de mariages car apporte la gaité.

Pour : chance et réussite, estime de soi, regain d’énergie.

Contre : l’hypocrisie et la dissimulation

 

Bougie marron :

Pour : développer la télépathie, la clarté des idées, le bien être animalier, ramener les pieds sur terre.

Contre : la désorientation psychique après une difficulté,

 

Bougie noire :

Pour : soutenir les projets à long terme,

Contre : le découragement, le désespoir, le pessimisme, l’abattement, l’injustice, le sabotage, les préjudices.

 

Bougie rose :

Pour : l’harmonie, la réconciliation, la tendresse, trouver la stabilité au sein de couple.

Contre : l’hypersensibilité, l’émotivité excessive.


Bougie rouge :

Pour : renforcer l’amour et la passion, le courage et l’enthousiasme, la force psychique, accroitre le pouvoir de sa volonté, la créativité, stimuler la libido.

Contre : la violence, l’agressivité, la vengeance, la haine, la révolte, les passions dangereuses et incontrôlées, les pannes sexuelles.


Bougie verte :

Pour : l’ambition positive, les rituels d’argent, sécurité financière, le succès, le renouveau, la fertilité, la croissance, la chance, la paix, la stabilité.

Contre : la rancune, la maladie, l’esprit de vengeance, le désordre, les conflits


Bougie violette :

Pour : stimuler la clairvoyance, l’intuition, les travaux spirituels, protéger son environnement, méditation, élévation spirituelle.

Contre : la nostalgie, l’angoisse




Orias 59e démon

Publié le 13 novembre 2016 à 9:10 Comments commentaires (0)

Orias est le 59e démon répertorié dans le 1er livre du traité magique le Lemegeton

Orias, grand marquis de l'empire infernal, est connu pour être le démon des astrologues et des devins. Il connait et enseigne l'astronomie et l'astrologie. Il métamorphose les hommes à leur volonté et leur fait obtenir des dignités et des titres. Il se montre sous les traits d'un lion furieux assis sur un cheval à queue de serpent portant dans chaque main une vipère. Il est à la tête de 30 légions infernales.


https://www.flickr.com/photos/davidgoodrich/3578175053

 

Lemegeton

Publié le 13 novembre 2016 à 9:05 Comments commentaires (0)

est un traité de magie rituelle, rédigé en langue anglaise dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Ce traité est une compilation de cinq textes ayant circulés sous différentes formes et en différentes langues depuis le XVe siècle.

 

1er livre : Ars Goetia

L'ouvrage le plus connu est la Goetia, recueil décrivant les 72 démons et leur rituel d’invocation ;

La Goetia contient la description des 72 démons invoqués par le roi Salomon puis emprisonnés dans une urne scellée par des symboles magiques, et qu'il aurait ensuite obligés à travailler pour lui. Le texte rapporte les formules magiques afin d'appeler ces démons en toute sécurité.

 

1. Roi Bael

2. Duc Aguarès

3. Prince Vassago

4. Marquis Samigina

5. Président Marbas

6. Duc Valefor

7. Duc Amon

8. Duc Gusoyn

9. Roi Paimon

10. Président Buer

11. Duc Barbatos

12. Prince Sitri

13. Roi Byleth

14. Marquis Leraje

15. Duc Eligos

16. Duc Zepar

17. Comte/Président Botis

18. Duc Bathin

19. Duc Saleos

20. Roi Purson

21. Comte/Président Morax

22. Comte/Prince Ipos

23. Duc Aim

24. Marquis Naberius

25. Comte/Président Glasya-Labolas

26. Duc Bune

27. Marquis/Comte Ronove

28. Duc Berith

29. Duc Astaroth

30. Marquis Forneus

31. Président Foras

32. Roi Asmodée

33. Prince/Président Gaap

34. Comte Furfur

35. Marquis Marchosias

36. Prince Stolas

37. Marquis Phenex

38. Comte Halphas

39. Président Malphas

40. Comte Raum

41. Duc Focalor

42. Duc Vepar

43. Marquis Sabnock

44. Marquis Shax

45. Roi/Comte Vine

46. Comte Bifrons

47. Duc Vual

48. Président Haagenti

49. Duc Crocell

50. Chevalier Furcas

51. Roi Balam

52. Duc Alocer

53. Président Caym

54. Duc/Comte Murmur

55. Prince Orobas

56. Duc Gremory

57. Président Ose

58. Président Amy

59. Marquis Orias

60. Duc Vapula

61. Roi/Président Zagan

62. Président Volac

63. Marquis Andras

64. Duc Flauros

65. Marquis Andrealphus

66. Marquis Cimeries

67. Duc Amdusias

68. Roi Bélial

69. Marquis Decarabia

70. Prince Seere

71. Duc Dantalion

72. Comte Andromalius

 

2e livre : Ars Theurgia Goetia

Ou Art de la Théurgie Goétique détaille les caractéristiques et sceaux des 31 esprits aériens invoqués et confinés par le roi Salomon, leurs rituels d’invocation ainsi que leur nature qui est à la fois bonne et mauvaise. Leur mission permettre de découvrir et faire connaître les choses cachées, les secrets de toute personne, et d’exaucer les vœux demandés tant qu'ils sont confinés dans un des quatre éléments (le feu, l'eau, l'air et la terre).

 

3e livre : Ars Paulina

Ou Art paulien du roi Salomon est divisé en deux chapitres.

Le 1er traite des anges, des différentes heures de la journée, détaille leurs sceaux, leur nature, leurs serviteurs, les relations avec les sept planètes, les aspects astrologiques appropriés pour les invoquer, leurs noms, ainsi que les rituels d'invocation pour les appeler.

Le 2e chapitre traite des anges qui gouvernent les signes du Zodiaque et les degrés de chaque signe, leurs relations avec les quatre éléments (le feu, l'eau, l'air et la terre), leurs noms et leurs sceaux. Ils sont appelés ici « les anges des hommes » car chaque personne est née sous un signe zodiacal, avec le soleil se trouvant à un degré précis.

 

4e livre : Ars Almadel

Ou Art de l'Almadel décrit les matériaux et rituels nécessaires à la fabrication de l'Almadel, une tablette de cire où sont dessinés des symboles de protection, ainsi que des quatre bougies de même cire qui doivent y être associées.

Elle y retranscrit aussi les anges qui peuvent être invoqués, et les rituels nécessaires, et expliquant que seules des choses justes et raisonnables peuvent leur être demandées. Le texte mentionne aussi les douze princes qui les dirigent. Les dates et aspects astrologiques appropriés à l'invocation sont brièvement présentés. L'auteur affirme avoir réalisé ces invocations.

 

5e livre : Ars Notoria

Ou Art Notoire affirme que cet art a été révélé par le Créateur à Salomon par l’intermédiaire d'un ange. Il contient un ensemble de prières magiques. Il explique comment les prononcer et comment ces rituels permettent la compréhension de toute science. Il mentionne les aspects lunaires en relation avec ces prières. Il prétend que les prières permettent l'invocation des anges de Dieu. Selon l'ouvrage, les prières correctement récitées permettent d'accéder à la connaissance et apportent une bonne mémoire, la stabilité mentale et l'éloquence. Le texte précise ce qui doit être observé afin d'obtenir un bon résultat. Pour finir, le texte explique comment le roi Salomon a reçu la révélation de l'ange.

 

 

La coccinelle

Publié le 12 novembre 2016 à 9:15 Comments commentaires (0)

Au Moyen-Age, la coccinelle était déjà qualifiée de 'bête à bon Dieu'.

Etait-ce parce que sa larve mange les pucerons nuisibles aux plantes ou  parce que l'hiver on la trouve parfois au pied d'une croix en altitude ou encore par ce que sur son dos, on peut imaginer, dessinée par les points noirs, la lettre grecque tau, symbole de la croix ?

Mystère !

En tout cas, si une coccinelle se pose sur vous, c'est un signe de chance.

Comptez les points noirs et autant de mois de bonheur en perspective !


 

le fer à cheval porte bonheur

Publié le 5 novembre 2016 à 10:20 Comments commentaires (0)

A partir du Moyen Age, on commençait à ferrer les sabots des chevaux et naturellement le fer à cheval devint un objet magique.

 

La légende rapporte que Dunstan, un orphelin élevé dans une abbaye près de Glastonbury pratiquait la maréchalerie. Il devint moine, prêtre puis en 957, évêque de Worcester. Sur le point de devenir archevêque de Cantorbéry, il reçut la visite d'un homme qui voulait se faire fixer des fers à cheval sous ses pieds. Il pria l'homme de lui présenter ses pieds afin d'en connaître la taille. Mais l'homme en relevant le bas de sa robe fit apparaitre non pas des pieds avec des orteils, mais des pieds de bouc. Dunstan comprit que son client n'était autre que Satan. Posément, il expliqua à Satan que pour le ferrer, il était dans l’obligation de l'enchaîner au mur, comme on le ferait pour un cheval. Satan ne se méfiant pas se laissa attacher. Dunstan posa les fers de manière si douloureuse que le diable cria grâce. L'évêque en lui rendant sa liberté lui fit promettre de ne jamais pénétrer dans une maison dont la porte d'entrée est surmontée d'un fer à cheval.

 

Depuis cette date, les chrétiens placent sur leurs portes un fer à cheval. Mais attention : le fer doit être fixé avec les branches vers le haut, sinon, la chance glissera et tombera.

 

Le fer à cheval devint aussi un porte bonheur pour celui qui le trouvait sur son chemin. Au Moyen Age, trouver un fer à cheval était considéré comme un signe de chance. Et plus il avait de clous, plus la chance était grande. Car le précieux métal pouvait être revendu à n'importe quel forgeron ou maréchal-ferrant ainsi le fer à cheval apportait la "bonne fortune" à son découvreur.

 

De quoi rendre obsolète le fameux dicton qu’on ne trouve pas de valeur "sous les sabots d'un cheval".


 

 

Couleur : le Vert

Publié le 5 novembre 2016 à 10:10 Comments commentaires (0)

Qu’il soit : émeraude, anglais, de Prusse, Armor, Antioche, américain, de Montpellier, de Paris, de Chypre, Scheele, Véronèse, Hooker, kaki, caca d’oie, réséda, mousse, olive, citron, tilleul, lierre, houx, cyprès, buis, jonc, prairie, cosse, salade, laitue, pré, gazon, pin, amande, pois, feuille d’orme, pomme, eucalyptus, iris, poireau, épinard, cresson, pistache, chartreuse, printemps, lumière, phtalocyanine, vessie, permanent, de chrome, minéral, Agathe, malachite, turquoise, jade, jaspe, sulfate, bouteille, glauque, de gris, de mer, Cinabre, de jaspe, paon, perroquet...

….le Vert, mélange de jaune (couleur terrestre) et de bleu (couleur céleste), complémentaire au rouge (couleur infernale) est une couleur médiane entre le chaud et le froid, le haut et le bas, c'est une couleur rassurante, rafraîchissante et humaine par-dessus tout.

 

Jusqu’au 17e siècle, elle fut classée comme couleur excentrique partout en Europe, sauf en Allemagne, le vert symbolisait l'instabilité, le mouvement. Les jongleurs et les bouffons s'habillaient en vert. Les jeux d'argent s'organisaient et s’organisent toujours sur des tables tapissées de vert.

 

Le vert représente la chance, le hasard, la fidélité, la jeunesse, l’amusement.

Le vert est aussi associé à la fécondité et la renaissance de ses liens à la nature.

Il est la couleur de la santé, de l'hygiène et de la fraîcheur.

Elle est surtout la représentation de la permission de la liberté donc de la sécurité (feu vert).

Elle génère la connaissance qui conduit à la justice.

S'habiller en vert renvoie à l'élégance, au raffinement.

C’est une couleur féminine, réflexive et accueillante.

 

Pour les chrétiens, le vert représente la régénération de l’âme, la charité, la sagesse, c’est la couleur de la Vierge et de L’Enfant Jésus et du Christ après sa crucifixion. Le vert est donc la manifestation de l’Amour et de la Sagesse divine dans la création, origine de la vie, donc beauté, jeunesse, vigueur, force vitale. Il s’identifie à la régénération de la nature et aussi à la régénération spirituelle avec l’espérance de l’immortalité.

 

Au Moyen-Age, le vert était la couleur des toges que portaient les médecins et de nos jours c'est toujours la couleur des apothicaires.

 

Le Vert représente aussi le Graal, fait d'émeraude ou de cristal vert, et contenant le sang de Dieu.

 

En Chine, elle correspond au Tschen, ébranlement, ce qui correspond au jaillissement de la nature au printemps et aussi au bois, à l’espérance, à la force, à la longévité, donc à l’immortalité.

 

La complémentarité du rouge (le feu) et du vert (l'eau), se retrouve dans la représentation de la complémentarité des sexes : le rouge représente l'homme/le mâle (actif ou yang) et le vert représente la femme/la femelle (passif ou yin). D'ailleurs dans le tao, le yin et le yang portent ces deux couleurs : le yang est rouge et le yin est vert.

 

En Inde, les eaux primordiales vertes donnèrent la vie et Vishnu, porteur du monde, est une tortue au visage vert. La déesse de la matière philosophale qui naît de la mer de lait a le corps vert.

 

Pour l’islam, le vert est le salut car le manteau du prophète Mahomet était vert. Au paradis musulman les saints sont vêtus de vert comme le prophète car ils sont la connaissance. L'islam est le premier à associer le vert à la nature.

 

Pour les Wiccans, Dieu est représenté par une bougie de couleur rouge, et la Déesse par une bougie de couleur verte.

 

Associé au chakra du cœur, c'est la couleur de l'amour universelle. Visualiser la couleur verte apaise, équilibre et tonifie en même temps.

Sa vertu spirituelle est celle de la foi.

Ses vertus humaines sont l'honneur, la courtoise, la joie et l'abondance.

 

On associa volontiers le vert à la représentation de démons, dragons, esprits, de martiens et autres créatures maléfiques... . C'est la couleur de la moisissure, de la putréfaction, et du teint des malades. La pierre portée au front par Lucifer avant sa chute est l'émeraude, mais c'est aussi une pierre papale. Satan, sur un des vitraux de la Cathédrale de Chartres, a la peau et les yeux verts.

 

Certaines superstitions négatives lui sont attribuées telles que le vert est interdit dans un théâtre, les livres en vert seraient les moins vendus...

 

Pour finir, le vert est une couleur ambivalente, au milieu de tout, symbole d'équilibre, de paix mais surtout une couleur neutre.


 

 

Apprendre à tirer les cartes

Publié le 4 octobre 2016 à 8:45 Comments commentaires (0)

Tirer les cartes cela s’apprend et demande de l’intuition. Mais rien ne vous empêche de vous faire tranquillement vos petits tirages. Choisissez votre jeu de Tarot ou Oracle, celui que vous connaissez le mieux, celui qui vous parle. Sinon utilisez le petit livret explicatif qui se trouve dans la plupart des jeux de cartomancie. Battez les cartes et coupez si possible de la main gauche et tirez les cartes. Il est toujours possible de recouvrir un tirage pour de plus amples indications.

 

Voici une première sélection de tirages simples et efficaces.

 

Le tirage de la coupe

Idéal au quotidien, pour une question simple et globale (du style : comment va se passer ma journée ?)

 

Mélangez les cartes en pensant à votre question, coupez,

Interprétez la carte.


 

Le tirage des 3 cartes ou tirage horizontal :

Très utilisé pour toutes sortes de questions comme ci-dessous.

 

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 3 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : le passé

Carte 2 : le présent

Carte 3 : le futur

Ou

Carte 1 : l’argent

Carte 2 : le travail

Carte 3 : l’amour

Ou

Carte 1 : les atouts

Carte 2 : les obstacles

Carte 3 : la synthèse


 

Le tirage en croix

Le plus célèbre et usité. Ce tirage répond à toute sorte de question, tous domaines confondus.

 

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 5 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : le pour : les atouts

Carte 2 : le contre : les obstacles

Carte 3 : le potentiel du consultant

Carte 4 : le résultat

Carte 5 : la synthèse


 

Tirage des 5 lames ou tirage de l’arbre

Ce tirage peut être utilisé pour approfondir le tirage en croix car il répond à la question sous un autre angle.

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 5 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : le passé, ce qui a causé la situation actuelle.

Carte 2 : l’évolution probable de la situation.

Carte 3 : les obstacles, les difficultés, les blocages.

Carte 4 : les conditions favorables, les appuis.

Carte 5 : le résultat, la synthèse du tirage.


 

Autre tirage de 5 lames ou tirage du succès

Ce tirage aide à mieux comprendre les obstacles et les défis auxquels vous êtes confrontés. Ce tirage identifie les forces et les appuis dont vous disposerez pour surmonter les difficultés, et proposer des solutions pour réussir.

 

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 5 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : ce que le consultant doit savoir au sujet des efforts en cours.

Carte 2 : Les défis et obstacles.

Carte 3 : Ce que le consultant devrait savoir.

Carte 4 : Les appuis qui peuvent aider le consultant.

Carte 5 : Les actions nécessaires pour arriver au succès


 

Le tirage à 7 cartes ou le fer à cheval

Ce tirage permet de répondre à une question bien précise, en donnant des conseils.

 

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 7 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : le consultant

Carte 2 : les forces du présent

Carte 3 : l'avenir en général

Carte 4 : conseils à suivre

Carte 5 : conseils à suivre

Carte 6 : obstacles à surmonter ou à éviter

Carte 7 : la réponse à la question


 

Autre tirage à 7 cartes ou l’arc-en-ciel

Ce tirage apporte un aperçu de la vie et de la situation du consultant.

 

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 7 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 : les désirs du consultant.

Carte 2 : la vie sociale du consultant.

Carte 3 : les atouts du consultant.

Carte 4 : la prospérité et la santé du consultant.

Carte 5 : l'esprit du consultant.

Carte 6 : la spiritualité du consultant.

Carte 7 : l’âme du consultant.


 

Autre tirage à 7 cartes ou la rose

Tirage idéal pour démêler une situation embrouillée.

 

Même procédé

Mélangez, coupez, étalez les cartes face cachée,

Tirez 7 cartes en posant votre question.

Disposez-les face cachée comme sur la photo

Retournez-les et interprétez-les

 

Carte 1 ; La cause qui amène la question.

Carte 2 : Le choix qui est offert par la situation actuelle.

Carte 3 : Les conséquences du choix fait.

Carte 4 : L'ami, la ou les personnes susceptibles d'aider.

Carte 5 : L'ennemi ou l'obstacle, connu ou dissimulé.

Carte 6 : Le destin qui gouverne la question, l'élément immuable.

Carte 7 : La réponse à la question.


 

Autre tirage à 7 cartes ou tirage de l’amour

Ce tirage permet d’approfondir le devenir d’une relation.

 

Carte 1 ; le consultant.

Carte 2 : le(a) partenaire.

Carte 3 : les pensées du consultant.

Carte 4 : les pensées de l’être aimé.

Carte 5 : le présent du consultant.

Carte 6 : l’avenir du consultant.

Carte 7 : l’avenir de la relation.


 


http://www.isoptech.com/cartomancie

Suite dans un prochain épisode….

 

 

Triskèle

Publié le 14 septembre 2016 à 6:20 Comments commentaires (0)


Le triskèle est considéré comme une caractéristique importante de l'art celtique depuis l'an 5 av JC.

Dans la mythologie celtique, il symbolise :

Les trois dieux principaux : Lug, le dieu primordial, le Dagda et Ogme.

Les trois éléments primordiaux : l'air (en haut), l'eau (à gauche qui s'enroule comme une vague), la terre (à droite, comme une pousse de fougère qui se déploie).

Les trois états de la matière : solide, liquide, gazeux.

Les trois temps : passé-présent-avenir.

Les trois âges de la vie : jeunesse, âge mûr, vieillesse.

Les trois mondes : tangible (Corps) Abred, transitoire (âmes) Gwenved, et divin (esprit) Keugant

Les trois idéaux : Maîtrise de Soi, Maîtrise de ce qui nous entoure, Maîtrise de l’inconnu

 

Les trois Vertus : Être conscient de toutes choses, Supporter toutes choses, Être transparent dans toutes choses

 

Les trois contrôles : La main, La langue, Les désirs

 

Le triskell, du grec "triskelês" qui signifie "à trois jambes", était très utilisé par les anciens Celtes et ne fut popularisé qu'à partir des années 20 en Bretagne. Aujourd'hui il se décline en une multitudes d'objets décoratifs ou bijoux. 


 

 

 

 

Lo-Shu ou le carré magique de Mars

Publié le 30 août 2016 à 0:10 Comments commentaires (0)

Vais-je rencontrer l’amour ? Puis-je lui faire confiance ? Notre relation est –elle durable ?

 

Le carré magique que je vous propose de découvrir permet de répondre à toutes ces questions.

 

Il se compose de neuf cases dans lesquelles sont inscrites les nombres de telle manière qu’en les additionnant la somme trouvée sera toujours 15.

 

Découpez le carré, allumez de l’encens et une bougie, encensez le carré.

Posez le sur une table, ajoutez l’encens et la bougie à ses cotés, prenez une petite pièce que vous jetez sur le carré en faisant en vœu.

 

Voici les réponses si la pièce tombe sur la :

Case 1 : L’unité. Au doute se succède le renouveau, des projets se réalisent. Un nouvel amour se prépare.

Case 2 La fécondité. Risque de conflits et de changements inopinés. Ne pas se mêler des affaires des autres ou cela se retournera contre vous

Case 3 Le multiple. De la réflexion est nécessaire avant tout engagement. Pas de précipitation.

Case 4 La stabilité. Il faut rester de marbre face aux médisances, elles sont fausses

Case 5 La limitation. Aucun engagement ne doit-être pris à la légère. Vos sentiments risquent de changer

Case 6 L’expansion. Il est temps de foncer, c’est le moment pour faire de nouveaux projets. Période de chance, l’être aimé est le bon

Case 7 La beauté. Période sereine. La confiance en soi est retrouvée.

Case 8 Le renouveau. Il faut laisser libre cours à ses sentiments, privilégier le dialogue. Faites confiance à l’être aimé

 

Case 9 L’élévation. Le doute s’installe, mais il doit-être balayé pour avancer. Ignorez les ragots, freinez votre jalousie

Au cas où la pièce tombe entre deux cases, il faut interpréter les deux cases. Si elle tombe hors du carré, la question doit-être reformulée.

Vous pouvez effectuer ce tirage quotidiennement si vous le souhaitez. Les interprétations peuvent s’adapter à tous domaines de l’existence.


 

La réincarnation selon Allan Kardec

Publié le 18 mai 2016 à 8:00 Comments commentaires (0)

http://www.isoptech.com/karma

Extrait tiré des « Principes fondamentaux de la doctrine spirite »

1 l’esprit est l’être principal préexistant et survivant au corps, qui n’est qu’un accessoire temporaire.

2 l’esprit est immortel ; le corps seul est périssable

3 les esprits, dégagés du corps charnel, constituent le monde invisible ou spirituel, qui nous entoure et au milieu duquel nous vivons.

4 la mort du corps ne change rien à la nature de l’esprit qui conserve les aptitudes intellectuelles ou morales acquises pendant la vie terrestre.

5 l’esprit porte en lui-même les éléments de son bonheur ou de son malheur. Le malheur de l’homme sur la Terre provient de son inobservation des lois divines.

6 Rien de ce que l’homme acquiert pendant la vie terrestre en connaissances et en perfection morale n’est perdu pour lui ; il est dans la vie future ce qu’il s’est fait dans la vie présente.

7 le progrès est la loi universelle ; en vertu de cette loi, l’esprit progresse indéfiniment.

8 les esprits sont au milieu de nous ; ils nous entourent, nous voient, nous entendent et se mêlent, dans une certaine mesure, aux actions des hommes.

9 les esprits n’étant autres que les âmes des hommes, on trouve parmi eux tous les degrés de savoir et d’ignorance, de bonté et de perversité que l’on trouve sur terre.

10 A mesure que les esprits avancent dans la perfection, ils habitent des mondes de plus en plus avancés physiquement et moralement. C’est sans doute ce qu’entendait Jésus par ces paroles : « il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père »

11 les esprits peuvent se manifester de diverses manières, par l’inspiration, la parole, la vue, l’écriture, etc….

12 les communications des esprits sont des opinions personnelles qui ne doivent pas être acceptées aveuglément.

13 il n’y a rien de miraculeux dans les manifestions des esprits et qu’elles tendent à l’élévation de l’homme en lui prouvant que la Terre n’est pour lui ni le commencement ni la fin de toutes choses et qu’il a d’autres destinées.

14 les êtres désignés sous le nom d’anges ou de démons ne sont point des créations spéciales, distinctes de l’humanité. Les anges sont des esprits sortis de l’humanité et qui sont arrivés à la perfection ; les démons sont des esprits encore imparfaits mais qui s’amélioreront.

15 par le fait des manifestations des esprits, ce que nous appelons miracles n’existent pas, au sens théologique du terme, car rien ne s’accomplit en dehors des lois de la nature.

16 toutes les facultés intellectuelles et morales ont leur source dans le principe spirituel et non dans le monde matériel

17 l’esprit de l’homme en s’épurant tend à se rapprocher de la divinité, principe et fin de toutes choses.

18 l’âme humaine, émanation divine, porte en elle le germe ou principe du bien qui est son but final et doit le faire triompher des imperfections inhérentes à son état d’infériorité sur la Terre.

19 tout ce qui tend à élever l’homme, à dégager son âme des étreintes de la matière, que ce soit sous forme philosophique ou religieuse, est un élément de progrès qui le rapproche du bien, en l’aidant à triompher de ses mauvais instincts.

 

Après de nombreuses années de pratique spirite, Allan Kardec a retranscrit ses principes sur papier juste avant de rejoindre l’autre monde.


 

 

Abracadabra

Publié le 23 avril 2016 à 8:20 Comments commentaires (0)


Abracadabra (abreg ad habra) est un mot mystique utilisé afin d’invoquer par la magie des esprits bénéfiques pour être protégé. La formule écrite sur un parchemin sert à canaliser les énergies négatives captées par le talisman.

 

Les premiers à utiliser le mot abracadabra comme porteur d’une puissance magique sont les cabalistes dans le sens où Abracadabra était une formule magique populaire signifiant en araméen « il a créé comme il a parlé » (abra-ka-dabra).

 

Ce mot abracadabra, qui aujourd’hui est utilisé de façon courante, a en fait un lien avéré avec ABRAXAS, dieu d’Egypte antique. Jusqu’au 2ème siècle après Jésus-Christ, il était l’apanage des religions opposées au christianisme, mais les basilidiens l’ont pris pour l’être ou le dieu suprême qu’ils ont adoré. Ils ont cru que Jésus le Christ émanait d’Abraxas et n’en était qu’une résurgence fantomatique. Ils ont remplacé le mystère du nom de YHVH par celui d’Abraxas parce qu’il contenait les sept lettres grecques qui, une fois sommées numériquement donnaient 365, qui est le nombre de jours par année. :

 

A = 1 B = 2 R = 100 A = 1 X = 60 A = 1 S = 200

7 lettres = chiffre symbole de la totalité

Valeur numérique = 365 


Photos

 

http://laurenkayhouse.blogspot.fr/2011/10/abracadabra.html

https://fr.pinterest.com/1cosmicmonkey/abracadabra/

 

 

le fer à cheval porte bonheur

Publié le Comments commentaires (0)

A partir du Moyen Age, on commençait à ferrer les sabots des chevaux et naturellement le fer à cheval devint un objet magique.

 

La légende rapporte que Dunstan, un orphelin élevé dans une abbaye près de Glastonbury pratiquait la maréchalerie. Il devint moine, prêtre puis en 957, évêque de Worcester. Sur le point de devenir archevêque de Cantorbéry, il reçut la visite d'un homme qui voulait se faire fixer des fers à cheval sous ses pieds. Il pria l'homme de lui présenter ses pieds afin d'en connaître la taille. Mais l'homme en relevant le bas de sa robe fit apparaitre non pas des pieds avec des orteils, mais des pieds de bouc. Dunstan comprit que son client n'était autre que Satan. Posément, il expliqua à Satan que pour le ferrer, il était dans l’obligation de l'enchaîner au mur, comme on le ferait pour un cheval. Satan ne se méfiant pas se laissa attacher. Dunstan posa les fers de manière si douloureuse que le diable cria grâce. L'évêque en lui rendant sa liberté lui fit promettre de ne jamais pénétrer dans une maison dont la porte d'entrée est surmontée d'un fer à cheval.

 

Depuis cette date, les chrétiens placent sur leurs portes un fer à cheval. Mais attention : le fer doit être fixé avec les branches vers le haut, sinon, la chance glissera et tombera.

 

Le fer à cheval devint aussi un porte bonheur pour celui qui le trouvait sur son chemin. Au Moyen Age, trouver un fer à cheval était considéré comme un signe de chance. Et plus il avait de clous, plus la chance était grande. Car le précieux métal pouvait être revendu à n'importe quel forgeron ou maréchal-ferrant ainsi le fer à cheval apportait la "bonne fortune" à son découvreur.

 

De quoi rendre obsolète le fameux dicton qu’on ne trouve pas de valeur "sous les sabots d'un cheval".