Carole Cartomancienne Astrologue depuis plus de 30 ans voyance, astrologie, cartomancie, prévision, amour, couple, numerologie

CAROLE 
Voyante Cartomancienne Astrologue

Laissez-moi vous montrer le chemin
06.69.37.06.30

Les secrets de l’Astrologie du Yi King de Yves Thieffry.

Dans la conception chinoise, le Tao ou la voie du milieu, est le principe unique dans lequel les forces opposées du Yin et du Yang se manifestent dans toutes choses.

Dans le Yi King, un trait plein représente le Yang et un trait brisé le Yin ; ils forment une dualité et coupe l’année en 2 axes Hiver/Eté et l’espace en Nord/Sud

Selon la pensée binaire du Yi King, il existe 4 palais célestes correspondants aux points cardinaux.

Issue des 4 palais célestes, il existe 8 combinaisons de 3 traits pairs ou impairs qui sont les Pa Koua correspondants aux 8 directions célestes.

Chaque trigramme en se combinant aux autres trigrammes constitue les 64 hexagrammes du Yi King et 12 de ces hexagrammes représente les 12 signes du zodiaque :

Equinoxe de Printemps : Trigramme Tchen/Trigramme Li, le Bélier

Plein Printemps : 2 trigrammes Li, le Taureau

Fin Printemps : Trigramme Touei/Trigramme Li, le Gémeaux

Solstice d’été : 2 trigrammes Touei, le Cancer

Plein Eté : 2 trigrammes K’ien, apogée du Yang, représente le signe du Lion

Fin de l’Eté : 2 trigrammes Souen, représente la Vierge

Equinoxe d’Automne : trigramme Souen/trigramme K’an, la Balance

Plein Automne : 2 trigrammes K’an, le Scorpion

Fin Automne : trigramme K’an/Trigramme Ken, le Sagittaire

Solstice d’hiver : 2 trigrammes Ken, le Capricorne

Plein Hiver : 2 trigrammes K’ouen, apogée du Yin, représente le signe du Verseau

Fin Hiver : 2 trigrammes Tchen, les Poissons


En sachant qu’il faut 64 hexagrammes pour faire le tour du zodiaque, et que celui se compose de 12 signes, chaque signe du zodiaque tropical contient 5/6 hexagrammes du Yi King. Ainsi, chaque hexagramme apportera au signe maître une connotation singulière.

C’est ce que je vous invite à découvrir….

15 K’ien (terre/montagne) ou la modestie

Capricorne du 1 au 5 janvier

Le natif est un être simple et sans prétention. Il accomplit consciencieusement ses taches professionnelles sans rechercher la gloire. Il reste conscient de sa dignité personnelle et luttera pour préserver ses droits si les circonstances l’exigent. Il a un profond sens de la justice et déteste les excès d’autoritarisme. Ce qui l’élève est son ignorance de l’envie et la convoitise.

12 P’I (ciel/terre) ou la stagnation

Capricorne du 6 au 10 janvier

Le natif de la stagnation est un être méthodique et travailleur. Son ambition le pousse vers des perspectives de succès rapides. Il doit se méfier des propositions trop alléchantes car elles révèlent souvent des difficultés après coups et même un risque d’humiliation. La sagesse veut qu’il évite toutes tentations d’argent facile afin de ne pas en payer le prix plus tard.

45 Ts’ouei (lac/terre) ou le rassemblement

Capricorne du 11 au 15 janvier

Le natif du rassemblement est un être de devoir et d’ordre. Il prend sa part de responsabilité dans le milieu social dans lequel il évolue. Il s’affaire toujours dans un but désintéressé pour le bien du plus grand nombre. Il est en quête d’un guide, un partenaire pour s’allier à lui. Mais étant de nature timide et discrète, il gagnera la confiance d’autrui avec de la patience et de la fidélité.

35 Tsin (feu/terre) ou le grand progrès

Capricorne du 16 au 20 janvier

Le natif du grand progrès est un être motivé par une ambition normale. Mais sa nature quelque peu rigide, il met souvent sur la défensive. Il redoute de perdre ce qu’il a. La leçon est de ne pas redouter de perdre son cœur, son argent car pour entreprendre et persévérer il n’y a pas besoin d’espérer et de réussir. Ses qualités et ses mérites seront reconnus avec le temps s’il fait confiance à la vie.

16 Yu (tonnerre/terre) ou la ferveur

Verseau du 21 au 26 janvier

Le natif de la ferveur est un avant-gardiste. Il pressent les changements à venir. Il attire avec ses idées novatrices et originales. Il gagne la confiance des autres grâce à sa sincérité. Trop pris par ses idées, il en oublie les contingences présentes. Il doit rester dans le concret car si sa foi soulève les montagnes, il est parfois judicieux de relativiser les priorités.

20 Kouan (vent/terre) ou la contemplation

Verseau du 27 janvier au 1er février

Le natif de la contemplation possède une clarté d’esprit lui permettant de mettre à nu les dérives des intérêts privés et publics. Il recherche de manière objective le sens profond des grands mouvements politiques et sociaux qui animent les citoyens. Il comprend de façon lucide et détachée les besoins de la population. Il exerce une influence discrète et persistante sur ceux qu’il côtoie. Ses conseils sont précieux pour celui qui les entend.

8 Pi (abime/terre) ou la solidarité

Verseau du 2 au 7 février

Le natif de la solidarité est un être social, humain. Il protège sa vie privée et réserve son jugement. Il ne prie ni ne complimente personne. Sa force intérieure et sa logique font venir à lui les personnes en quête de vérité. Les liens basés sur l’estime et la sympathie s’approfondiront aux cours des expériences et des combats menés en commun.

23 Po (montagne/terre) ou l’écroulement

Verseau du 8 au 13 février

Le natif de l’écroulement est un être bienveillant mais distant. Il constate les travers de la société mais il ne se sent pas capable d’imposer les réformes. Il ressent les difficultés que tout changement sociétal engendre aussi préfère-t-il laisser les choses en place. L’avenir lui donnera raison. Car les intrigues existeront toujours mais elles s’étiolent d’elles même avec le temps.

2 K’ouen (terre/terre) ou la réceptivité

Verseau du 14 au 19 février

Le natif de la réceptivité est un être discret, effacé et sociable. Il contribue au bien être de la collectivité sans en chercher les lauriers de la gloire, il les laisse aux autres. Il ne refuse pas son concours à la communauté mais il s’oppose à toute mainmise oppressante avec une décourageante inertie. Son détachement est basé sur l’indifférence. Il n’a pas besoin de vivre en ermite pour être seul.

24 Fou (terre/tonnerre) ou le retour

Poissons du 20 au 25 février

Le natif du retour est rempli de bonnes intentions mais il est quelque peu instable. Il manque de force de caractère. Plein d’espoir, il recherche sa voie en hésitant, guidé par des pulsions mal maitrisées. Particulièrement sensible aux ambiances, il en subit les influences. Son instabilité lui rend service car elle lui permet de ne pas s’enraciner dans des habitudes de vie dissolue. Il chercher à s’attacher à une personne forte qui pourrait le défendre contre lui-même. Par la compréhension il peut entreprendre des résolutions plus fermes.


27 Yi (montagne/tonnerre) ou la bouche

Poissons du 26 février au 2 mars

Le natif de la bouche est un être à la fois indépendant que voluptueux. C’est un épicurien qui fait les efforts nécessaires pour pouvoir assurer ses envies. Mais si sa naissance ne lui permet pas d’avoir une aisance financière, il regardera avec envie les nantis. Il doit moins se préoccuper de ses désirs car ils deviendront insatiables.

3 Tchouen (abime/tonnerre) ou la difficulté initiale

Poissons du 3 au 8 mars

Le natif de la difficulté initiale possède une forte volonté de vivre. Il recherche sa voie dans les signes que le destin lui envoie. Il peut cependant être par moment sombre ou insipide. Il croit en son destin et en la vie et c’est avec des appuis qu’il le construit. Sa destinée sera riche de revirements de situations surprenantes. La chance est avec lui.

42 Yi (vent/tonnerre) ou la plénitude

Poissons du 9 au 14 mars

Le natif de la plénitude possède un esprit ouvert et tourné vers le bien. Sa personnalité profonde est dénuée d’égoïsme. Il met ses talents au service de la communauté. Il ne se sent pas l’âme d’un dirigeant, il n’aime pas trop les responsabilités qui vont avec le grade. Pour bien agir, ses actes doivent être en accord avec ses pensées. Soutenu il peut pourtant accomplir une grande chose qui profite à tous. Son action est en constante progression et s’opère avec évidence.

51 Tchen (tonnerre/tonnerre) ou le tonnerre

Poissons du 15 au 20 mars

Le natif du tonnerre est un être impulsif ce qui peut lui causer du tort. Il agit toujours sous l’emprise de ses émotions sans réfléchir. Son tempérament fougueux l’empêche de voir d’emblée la bonne solution et de ce fait il s’enfonce dans ses erreurs et s’abandonne à son destin. Il peut perdre au moins une fois dans sa vie ses biens à cause de ses précipitations. Il doit faire attention aux signes du destin. En faisant le calme en lui-même afin de ne plus être entrainé par ses impulsions.

21 Che Ho (feu/tonnerre) ou la morsure

Bélier du 21 au 25 mars

Le natif de morsure est un être sincère et spontané. Il se montre tel quel avec ses qualités et ses défauts. Par contre la vie pour lui est un perpétuel bras de fer. Il doit se bruler pour comprendre qu’il faut se méfier des allumettes. Pour autant il a du mal à lâcher ses instincts. Il doit devenir « ferme comme le métal et droit comme la flèche » mais impulsif et agressif, il entre facilement en conflit avec qui lui une discipline. Il faut le traiter avec impartialité et justice. « Le mors est nécessaire mais il ne doit pas meurtrir la bouche du cheval ».

17 Souei (lac/tonnerre) ou la suite

Bélier du 26 au 30 mars

Le natif de la suite possède un caractère jeune, impulsif. Il voudrait commander avant d’obéir. Toujours d’humeur joyeuse, il s’emporte et manque un peu de retenues. Ses opinions sont parfois éphémères ou contradictoires. Dominé par la passion, il n’est pas sélectif en amour comme en amitié. Il doit choisir avec soin le partenaire s’il ne veut pas s’avilir en rapports indignes. Il ne doit pas tomber dans la facilité. Il y a un temps pour le labeur et un temps pour la jouissance. Une fois le travail accompli, on goute au repos dans la sérénité.


25 Wou Wang (ciel/tonnerre) ou l’imprévu

Bélier du 31 mars au 4 avril

Le natif de l’imprévu agit avec spontanéité naturelle et sans arrière-pensée. Il possède un esprit sans fausseté ni hypocrisie. C’est cette philosophie qui embellit sa vie en la remplissant d’imprévus. S’il fait simplement ce qui lui semble juste et sans espoir de profit personnel mais avec ce brin d’innocence, il sera béni des cieux et tout lui réussira.

36 Ming Yi (terre/feu) ou le crépuscule

Bélier du 5 au 9 avril

Le natif du crépuscule semble devoir vivre un destin semé d’embuches. Il voudrait contourner tous ses obstacles mais son entourage ni les circonstances ne lui sont favorables. Restant fidèle à ses principes, il se sentira quelque peu frustré. On ne le comprendra pas toujours voir on cancanera sur lui. Mais avec patience et prudence, il contredira toutes les malveillances par son attitude sincère et sans équivoque. Car les intentions les plus mauvaises ne peuvent entacher sa droiture.

22 PI (montagne/feu) ou la grâce

Bélier du 10 au 14 avril

Le natif de la grâce est un artiste même si ses fonctions sont dans un tout autre domaine. Il possède la force et l’impartialité cachées sous un couvert d’élégance. La politesse et le tact ne sont pas indispensables mais ils rendent le natif plus agréable, plus enclin à vivre en harmonie et en bonne entente. Mais un être aussi doué doit veiller à garder sa simplicité car ce n’est pas l’aspect extérieur qui compte mais la profondeur de la nature humaine.

63 Ki Tsi (abime/feu) ou l’accomplissement

Bélier du 15 au 20 avril

Le natif de l’accomplissement est un être hyper civilisé. Il vit loin des nécessités premières de l’existence. Son équilibre n’est qu’apparence. Il est doté d’un caractère un peu frivole, un peu capricieux. Son sourire peut masquer un souci ou une indifférence profonde. Statique, il assiste fasciné à la fin du monde. Il ne doit pas se cacher derrière la décadence sociétale pour refuser d’affronter la réalité de la vie.

37 Kia Jen (vent/feu) ou le clan

Taureau du 21 au 26 avril

Le natif du clan est un bon vivant. Il possède un appétit de vivre colossal. Il se dirige naturellement vers ce qui lui plait que ce soit des objets ou des personnes. En amour, il est possessif, passionné et jaloux. L’attachement qu’il éprouve pour sa famille le freine dans ses caprices. Son autorité est tempérée par le respect affectueux de la personnalité de l’autre. Une pointe de narcissisme le pousse à soigner son apparence, son image de marque. Il croit au bonheur et bien souvent il l’atteint.

55 Fong (tonnerre/feu) ou l’abondance

Taureau du 27 avril au 2 mai

Le natif de l’abondance est voué à la réussite. Ses pensées se transforment en actes. Conscient de l’obstacle qui le séparer de son objectif, il agit au moment précis où l’action permet le triomphe. Le succès ne lui monte pas à la tête. Encourageant les talents et les capacités, il partage les bienfaits de sa réussite avec ceux qui le côtoient. Mais la réussite attire aussi les parasites et les commérages ce qui peut amener le natif a demeuré solitaire.

30 Li (feu/feu) ou le feu

Taureau du 3 au 8 mai

Le natif du feu possède un tempérament mi actif mi contemplatif. Sa nature grave et recueillie peut pousser le natif dans les études. La clarté de son intelligence le pousse à s’intéresser aux mystères de l’âme humaine. Qu’il soit chercheur, philosophe, médecin ou psychologue, il se plie aux lois de l’univers de façon docile et volontaire. Il est très attaché à la vie malgré son côté éphémère. La fin de sa vie le verra contemplant le monde sans regrets ni amertumes.

49 Ko (tonnerre/feu) ou la mue

Taureau du 9 au 14 mai

Le natif de la mue est un être réaliste qui a les pieds bien ancrés sur terre. Il désire le bien pour tous autant que pour lui. Il poursuit son but avec bon sens et clairvoyance, souplesse et sécurité. Mais son atout est de posséder la capacité de modifier son point de vue au gré des évènements. Il s’adapte et s’attaque à chaque défi avec enthousiasme et courage.

13 T’ong Jen (ciel/feu) ou l’union fraternelle

Taureau du 15 au 20 mai

Le natif de l’union fraternelle est quelqu’un d’attachant et sympathique. Il émane de lui une chaleur humaine qui attire les contacts. Ne supportant la solitude, il s’épanouit dans un travail d’équipe. S’il envisage l’amitié à un niveau trop restreint ou égoïste, il attirera la méfiance et provoque de l’agressivité. La leçon est d’accueillir chaque personne comme un frère afin de participer au grand destin de l’humanité, œuvrant pour la paix dans la générosité et l’enthousiasme.

19 Lin (terre/lac) ou la rive

Gémeaux du 21 au 26 mai

Le natif de la rive est un insatiable curieux. La passion de tout connaitre surtout l’âme humaine le fascine. De caractère égal et d’humeur joyeuse, il se montre bienveillant avec chacun tout en restant lucide. Rien n’échappe à sa mémoire infaillible. Bon psychologue, il cerne la réalité de prés avec une attention soutenue. Mais il manque de persévérance.

41 Souen (montagne/lac) ou la diminution

Gémeaux du 27 juin au 2 juin

Le natif de la diminution est un être intelligent, habile et actif. Il est enjoué. Ses sentiments sont emplis de tact et de délicatesse. Il analyse avec justesse ses relations. Mais il doit apprendre à choisir ses amis avec attention en raison de d’un côté influençable prononcé. Le mieux étant de refuser tout compromis afin de protéger son intégrité. Sa bonne volonté n’est efficace qu’alliée à la persévérance et à la discipline. Il apprendra avec le temps que se libérer du superflu apporte l’équilibre. La simplicité suffit à retranscrire les aspirations du cœur.

60 Tsie (abime/lac) ou la limitation

Gémeaux du 3 au 9 juin

Le natif de la limitation affirme son besoin de se définir avec clarté. Il est doué dans le maniement des mots et des concepts. Ses atouts sont de précieux outils lui permettant de déployer son cadre de référence. Il n’impose rien aux autres qu’il ne s’impose lui-même. Mais sa logique l’oblige à s’imposer des règles quelque peu rigoristes. Le corps soumis à un ascétisme trop rigide se révolte, car il ne faut pas ignorer ses besoins.

61 Tchong Fou (vent/lac) ou la vérité intérieure

Gémeaux du 10 au 15 juin

Le natif de la vérité intérieure est un esprit exempt de préjugés qui accueille la vérité. Il accepte les autres avec leurs diversités et différences. Il arrive à les comprendre sans pour autant perdre son individualisme. Mais il se doit d’opter pour le maintien de son propre équilibre afin que ses paroles et ses actes soient en parfaite concordance avec ses aspirations.

54 Kouei Mei (tonnerre/lac) ou la jeune mariée

Gémeaux du 16 au 21 juin

Le natif de la jeune mariée est un être sensible. Sa nature est pleine de finesse et de compréhension. Il se révèle être souvent l’arbitre entre ceux que séparent des opinions opposites. Il se sentira souvent pris entre deux feux malgré sa bonne volonté d’apaiser les tensions. Il est un homme du peuple appelé à défendre les petits face aux puissants. Un jour il devra choisir un camp.

38 K’ouei (feu/lac) ou la discorde

Cancer du 22 au 27 juin

Le natif de la discorde est un être sensible et sentimental. Il rêve de sécurité affective et matérielle au sein d’une famille soudée. Pourtant, il s’apercevra que l’on ne peut pas s’accorder avec tout le monde. Il lui est déconseillé de s’engager dans une histoire qui est vouée à l’échec. Il ne doit pas s’en contrarier mais au contraire patienter en évitant de ressasser le passé et toujours garder espoir. Car après moult épreuves, il vivra une union heureuse.

58 Touei (lac/lac) ou le lac

Cancer du 28 juin au 1er juillet

Le natif du lac est un être aimable, joyeux et communicatif. Il fait en sorte de remplir son foyer, sa famille et ses amis de délicates intentions. Il partage avec ses amis ses espoirs et ses rêves. Parfois sa passion le pousse à faire des choix difficiles. La sérénité arrivera sur le tard avec le calme du renoncement.

10 Li (ciel/lac) ou la marche

Cancer du 2 au 6 juillet

Le natif de la marche est un être ambitieux, insinuant. Les gens de pouvoir l’attirent. Il croit qu’il peut faire fructifier ses affaires grâce aux eux mais qu’il n’oublie pas que les grands de ce monde ont la mémoire courte. Il pourrait regretter de ne pas avoir choisi une voie plus personnelle et plus modeste.

11 Tai (terre/ciel) ou la paix

Cancer du 7 au 11 juillet

Le natif de la paix est un super ami, un super voisin car il supporte avec tolérance les caractères difficiles qui l’entourent. Il reste humble face au succès et pugnace face dans l’adversité. Il vit sa vie en saisissant les opportunités quand elles se présentent et sait lâcher prise quand le combat n’en vaut pas la peine. Il préfère rentrer dans un mutisme total plutôt que se parjurer. Patient, il sait attendre son heure.

26 Ta Tch’ou (montagne/ciel) ou le grand enseignement

Cancer du 12 au 17 juillet

Le natif du grand enseignement est un être attaché au passé, aux traditions. Il reste imprégné par l’éducation reçue dans son enfance. Il évite les débats subversifs car son besoin de stabilité le retranche dans le conformisme. Avec l’âge, il ressentira l’écart de génération ce qui compliquera le dialogue avec ses proches.

5 Su (abîme/ciel) ou l’attente

Cancer du 18 au 22 juillet

Le natif de l’attente est un être bienveillant, lucide mais impatient face au destin. Il ressent une sensation de stagnation, il ne se voit pas progresser ni régresser. Tout lui est préférable à cette attente dans une cruelle incertitude. De ce fait, il lui arrive de se précipiter tête baissée dans les complications. En se ressaisissant, il raffermit sa volonté et prend patience pour agir au bon moment.

9 Siao Tch’ou (vent/ciel) ou l’apprivoisement

Lion du 23 au 29 juillet

Le natif de l’apprivoisement est un natif ambitieux et sûr de lui. Mais sa progression est entravée par des échecs là où il voyait la réussite. Il doit se pencher sur les détails qu’il a négligés et prendre patience et développer sa douceur. En apprivoisant ce qui lui semble inutile et mesquin qu’il peut escompter la réussite.




34 Ta Tch’ouang (tonnerre/ciel) ou la grande force

Lion du 30 juillet au 4 aout

Le natif de la grande force possède une grande détermination. Il se montre volontaire et généreux mais susceptible. Il a une haute opinion de lui-même. Son entêtement excessif peut le pousser dans des situations compliquées. Il doit comprendre que le courage tranquille n’éprouve pas le besoin d’étaler sa force. On agit librement quand le gain et la perte ne comptent plus pour soi.


14 Ta Teou (feu/ciel) ou le grand avoir

Lion du 5 au 10 aout

Le natif du grand avoir est béni du ciel. Trop lucide pour se laisser happer par l’orgueil. Son fort caractère agit avec finesse et maitrise. Né pour les hautes responsabilités, il est conscient des difficultés pour atteindre son but. Et il se montrera à la hauteur de la tâche. Dans la réussite et la prospérité, il se révèlera être un mécène partageant les bienfaits de la culture.

43 Kouai (lac/ciel) ou la percée

Lion du 11 au 16 août

Le natif de la percée est résolu, violent et obstiné. Fidèle à lui-même, rien ne le détourne de ses objectifs. Il fait face aux difficultés avec sang-froid. A ne pas chercher la victoire à tout prix, il profitera plus de ses succès.

1 K’ien (ciel/ciel) ou la créativité

Lion du 17 au 22 août

Le natif de la créativité est un être actif et volontaire, sérieux et digne de confiance. Il est très conscient de sa personnalité et de ses capacités. Son allure impérieuse subjugue son entourage. Sélectif, il s’écarte de ce qui lui semble vulgaire et dégradant. Et sa vanité aveugle son jugement et son ambition altère son sens de la justice. Si son orgueil le pousse dans une entreprise démesurée, il se retrouvera seul et abandonné de tous.

44 Keou (ciel/vent) ou la rencontre

Vierge du 23 au 29 aout

Le natif a l’art et la manière de s’immiscer dans les bonnes grâces du pouvoir jusqu’au jour où son besoin d’indépendance comprendre qu’une cage même dorée reste une cage. La native a trop besoin de communiquer pour garder les secrets.

28 Ta Kouo (lac/vent) ou le fardeau

Vierge du 30 août au 4 septembre

Le natif du fardeau est un être cérébral qui se fie peu à son instinct. Il aborde chaque problème avec esprit d’analyse et minutie. Son intelligence et son sens du relationnel lui permettent de créer un réseau utile pour les affaires. Par contre, son manque d’optimisme et d’audace le freinent dans la prise de lourdes responsabilités. Placé à un poste clé, sa prudence excessive ne sera pas bonne conseillère. Par contre, il excelle dans le dénouement de situations compliquées qui demandent précaution.

50 Ting (feu/vent) ou le chaudron

Vierge du 5 au 10 septembre

Le natif du chaudron est un être de bonne volonté. Il aime se sentir utile. Son travail soigné fait de lui un exécutant hors pair. La précision fait partie de sa nature. Il analyse tout pour comprendre et pour apprécier les choses à leur juste valeur. Peu sentimental, il fera preuve d’abnégation à chaque fois qu’il en sera nécessaire.

32 Hong (tonnerre/vent) ou la constance

Vierge du 11 au 16 septembre

Le natif de la constance est un être possédant une intuition très fine. Son intelligence de cœur lui permet d’être attentif aux besoins d’autrui. Il possède la faculté de savoir écouter les autres. Il sait que le succès ne vient qu’avec un dur labeur. Il est bien ancré dans son époque et s’adapte aux nouveaux courants. Mais son inquiétude pour ménager sa tranquillité lui apporte souvent des tourments. L’appréhension peut l’amener à quitter la proie pour l’ombre.

57 Souen (vent/vent) ou la douceur

Vierge du 17 au 22 septembre

Le natif de la douceur possède un esprit fin et pénétrant. Maitre de lui, il convainc plus qu’il n’impose. Il exerce sur son entourage une influence discrète et diffuse. Mais son excès de lucidité peut inhiber la prise de réflexion de cet esprit critique. Il faut qu’il surmonte ses doutes pour être à la hauteur de sa destinée.

48 Tsing (abime/vent) ou le puits

Balance du 23 au 27 septembre

Le natif du puits on le sens des nécessités essentielles. Compréhensif et conciliant, il a de la valeur mais celle-ci sera reconnue avec le temps. Il peut être amené à se faire souffler la vedette par des personnes qui n’ont pas de mérites. L’immobilité du puits est un indice de timidité, une répugnance au changement et surtout une incapacité à faire le premier pas dans une relation qu’il souhaite approfondir.

18 Kou (montagne/vent) ou les soucis

Balance du 28 septembre au 2 octobre

Le natif des soucis est un être lucide. Il a le sens de la justice et ne ferme pas les yeux sur les inerties latentes, les compromissions qui empêchent tous efforts de réforme. Il est conscient de l’ampleur de la tâche à accomplir. S’il veut remuer l’opinion, dénoncer les injustices, il ne peut le faire seul. Il devra s’unir à d’autres bonnes volontés, trouver les appuis nécessaires pour engager d’efficaces actions. Il pourrait d’ailleurs exercer une profession en corrélation avec ses aspirations.

46 Cheng (terre/vent) ou l’ascension

Balance du 3 au 7 octobre

Le natif de l’ascension est un être de valeur. Possédant de nombreux talents, il possède un charisme et une classe naturelle qui le font remarquer. Il est souple, adroit, lucide, il vise haut et voit loin. Une place de choix peut lui être octroyée parmi l’élite intellectuelle pour peu qu’il ne confonde pas vitesse et précipitation. Il doit demeurer constant avec lui-même et échapper à l’ivresse d’un succès précoce afin d’obtenir le bel avenir qu’il lui est du. Pour cela il doit se mettre au travail sans brûler les étapes et contourner les obstacles avec sagesse.

6 Song (ciel/abime) ou le conflit

Balance du 8 au 12 octobre

Le natif du conflit possède un esprit vif, aiguisé, subtil et pointilleux. Il n’a pas confiance en son bon droit. Il a l’art de couper les cheveux en 4 quand il est en conflit avec autrui. Il doit tempérer son caractère, se montrer plus impartial et avec sa grande lucidité, il pourra devenir une excellent conciliateur et sera choisi pour arbitrer les conflits.

47 K’ouen (lac/abime) ou l’accablement

Balance du 13 au 17 octobre

Le natif de l’accablement possède un esprit élevé et délicat qui trouvera des appuis seulement chez les personnes dépourvues d’appétits vulgaires et sans scrupules. Fort et résolu, il doit rester serein malgré les tribulations de la vie et continuer son chemin. Il doit se séparer des personnes indignes de sa confiance afin de rencontrer des personnes digne d’intérêt et possédant les mêmes valeurs que lui.

64 Wei Tsi (feu/abîme) ou avant l’accomplissement

Balance du 18 au 22 octobre

Le natif d’avant l’accomplissement est un précurseur. Il perçoit subtilement tous les signes de la décadence qui ronge la société. Il aspire à un ordre nouveau. Emporté par son enthousiasme, il amplifie les symptômes avant-coureurs du bouleversement qu’il espère. Le destin lui réserve un rôle dans cette situation critique. A lui de posséder les outils nécessaires au moment voulu car il ne faudra ni hésiter ni douter.


40 Hiai (tonnerre/abime) ou la libération

Scorpion du 23 au 28 octobre

Le natif de la libération est un combatif prudent. Son chemin de vie sera semé d’embuches. Il sera entouré de perfides personnes qu’il pourra combattre en utilisant les mêmes stratégies qu’elles. Il possède le courage et la volonté d’admettre et corriger ses erreurs mais il doit se méfier des amis de passages et bien choisir ses partenaires.

59 Houan (vent/abîme) ou la dispersion

Scorpion du 29 octobre au 3 novembre

Le natif de la dispersion est un être passionné, énergique et fier. Réactionnaire, il connait mieux ce qu’il déteste à ce qu’il aime. Face aux embûches, il se montre combatif à en oublier sa sécurité personnelle. La sagesse voudrait qu’il se consacre à une action touchant le bien de la communauté.

29 Kan (abîme/abîme) ou l’insondable

Scorpion du 4 au 9 novembre

Le natif de l’insondable a la capacité de se frayer avec patience une destinée malgré les difficultés. Il possède le courage et la pugnacité nécessaire pour contrecarrer tous les obstacles. Il est le champion des causes perdues et désespérées. Par contre, il peut très bien laisser s’enliser une situation afin de montrer à tous son aptitude à la combattre. Le danger exerce une fascination sur lui et s’y habituer est dangereux.

4 Mong (montagne/abîme) ou la folie juvénile

Scorpion du 10 au 15 novembre

Le natif de la folie juvénile est un être impétueux et passionné. Il déteste l’autorité et la discipline. La vie pour lui est un jeu. Partial et violent, il subit la fascination de la force. L’objectivité, la distance ne lui viendront qu’avec l’âge. Il brûlera alors ce qu’il a adoré dans sa jeunesse impétueuse.

7 Sze (terre/abime) ou l’armée

Scorpion du 16 au 21 novembre

Le natif de l’armée est un être volontaire et discipliné. Doué pour le commandement, il est doté d’une autorité tempérée de bienveillance. De ce fait, il comprend mieux les attentes et besoins de ceux qu’il dirige. C’est l’image même de la main de fer dans un gant de velours. Pour lui, le combat doit être juste et justifié sinon il n’y va pas. Il n’abuse pas de l’autorité qui lui est confiée et il s’impose les règles qu’il impose aux autres.

33 Tchouen (ciel/montagne) ou la retraite

Sagittaire du 22 au 27 novembre

Le natif de la retraite est fait pour la philosophie. Il garde ses distances face aux luttes intestines et quotidiennes. Il a besoin de silence. Il rêve d’une cabane dans les bois et il aura l’occasion de partir en retraite à plusieurs reprises. C’est loin du tumulte et dans le silence intérieur que sa volonté s’affermit.

31 Hien (lac/montagne) ou l’influence

Sagittaire du 28 novembre au 3 décembre

Le natif de l’influence est un être impressionnable et disponible. Il aime se sentir bouleversé par ses émotions. Durant sa vie qui sera aventureuse, son enthousiasme épousera plus d’une cause humanitaire. Il sait émouvoir avec une éloquence persuasive. Il sait rallier du monde à sa cause. En amour, il courtise avec une grande facilité communicative. Sincère et loyal, son cœur butine de fleur en fleur avant de se fixer sur le grand amour qu’il sublimera.

56 Liu (feu/montagne) ou le voyageur

Sagittaire du 4 au 9 décembre

Le natif du voyageur est voué à voyager. La valise prête pour visiter le monde entier. Nomade dans l’âme, ses semblables ont découverts le monde dans le passé. Une chambre d’hôtel semble être sa maison préférée. Il brisera le cœur de celle ou celui qui ne pourra l’attendre indéfiniment.

62 Siao Kouo (tonnerre/montagne) ou le petit défaut

Sagittaire du 10 au 15 décembre

Le natif du petit défaut possède de grandes aspirations et des projets d’envergure. Il met la barre très haute volontairement. Ses actions ne manquent pas de panache mais attention à ne pas s’écarter de l’objectif initial. Son dédain peut le pousser à se sentir à l’étroit partout où il se trouve. Il doit dompter sa démesure et adapter ses ambitions à ses possibilités réelles et il les réalisera.

53 Tsien (vent/montagne) le progrès par étapes

Sagittaire du 16 au 21 décembre

Le natif du progrès par étapes ira chercher la gloire dans une région étrangère ou un pays étranger seul et sans appuis avec pour seuls bagages ses espérances et son talent. Il commencera par le bas de l’échelle et fera preuve de beaucoup d’habilité. S’il apprend les règles du jeu social et qu’il trouve les appuis surs, il gravira les marches de la réussite et atteindra son but.

39 Kien (l’abime/montagne) ou l’obstacle

Capricorne du 22 au 26 décembre

Le natif de l’obstacle est cerné par les difficultés mais les affronte avec courage et ténacité. Son âme est ferme et inébranlable. Avec patience, il met à profit les contretemps que les évènements lui imposent afin de peaufiner ses plans. Quelque peu austère mais humain, il se sent responsable des ceux qui l’entourent. Il ne peut pas abandonner les autres à leurs malheurs. Il travaille pour le bien de tous et trouvera toujours une issue à toutes situations critiques.

52 Ken (montagne/montagne) ou l’arrêt 

Capricorne du 27 au 31 décembre

Le natif de l’arrêt est un être sensible et passionné. Il porte un regard objectif sur la vie. Il est de ceux qui regardent la vie, les yeux grands ouverts. Il se voudrait solide comme un roc en essayant de mesurer ses paroles, ses actes, se maitriser lui-même en quelque sorte. De ce fait, les espérances et spéculations le déçoivent plus qu’autres choses. Il doit admettre que la paix naitra et s’étendra d’elle-même dans le renoncement et le lâcher prise.