Carole Cartomancienne Astrologue depuis plus de 30 ans voyance, astrologie, cartomancie, prévision, amour, couple, numerologie

CAROLE 
Voyante Cartomancienne Astrologue

Laissez-moi vous montrer le chemin
06.69.37.06.30

La légende d’Astrée

Déesse de la justice, elle fut la fille de Thémis et de Jupiter. 


Astrée décida de quitter l’Olympe pour descendre vivre auprès des hommes afin de leurs apprendre à vivre en harmonie avec les Lois de la nature. Pendant une longue période, ce fut le paradis sur terre. 


Jusqu’au jour où les hommes recommencèrent à faire des bêtises. Astrée dégoûtée abandonna les hommes et retourna au royaume des Dieux.


Astrée représente le cycle de la nature qu’il faut respecter et comprendre pour bien vivre.


Cette légende nous montre que l’instinct animal de l’homme resurgit tôt ou tard et c’est cet instinct que l’homme doit combattre.


(1886 sculpture of Astræa, signed "A," possibly the work of August St. Gaudens. )

Icarios et Erigone

Il était une fois en Icaria, un paysan Icarios qui vivait avec sa fille Érigone (née avec l'aube) et une chienne, Maïra (l'Étincelante).


Un soir, il accueillit sans s’en douter le dieu Dionysos sous son toit, il lui offrit un repas arrosé de lait. En reconnaissance de cette hospitalité simple et cordiale, Dionysos lui donna un plant de vigne et lui appris à transformer son fruit en vin. Icarios se mit donc à cultiver la vigne et à produire du vin.


Un jour, Il partit faire gouter le vin de Dionysos aux bergers de l'Attique. Ceux-ci en consommèrent sans mesure et s'enivrèrent. Dans leur délire, ils s'imaginèrent avoir bu du poison et tuèrent Icarios à coups de bâtons en abandonnant son cadavre au pied d'un arbre.


Érigone s'inquiéta de l'absence de son père pendant des semaines et des mois, mais reconnut aussitôt dans le hurlement de la chienne, un indice de la mort de son père. Elle partit avec Maïra à la recherche de son père. Tenant dans sa gueule un vêtement du disparu, Maïra conduisit sa maîtresse directement au cadavre d'Icarios. Inconsolable, Érigone se pendit à l'arbre qui marquait la sépulture de son père.


Zeus, pour récompenser sa piété filiale, la plaça dans la constellation de la Vierge.

(Selon la version du récit selon Eratosthène, décrit par P. Borgeaud)

La légende de Psyché

Psyché était si belle qu’Aphrodite envoya son fils Éros afin qu’il ensorcelle. Il devait pour cela envoyer une flèche magique à Psyché qui deviendrait immédiatement horrifiée par les hommes. Ce qu’Aphrodite ne savait pas c’est que la grande beauté de Psyché faisait peur aux hommes qu’aucun homme n’osait l’aborder.


Le père de Psyché, désespéré de voir que sa fille n’avait point d’époux, se rend à Didymes et supplia Apollon de permettre à Psyché de se marier. L’oracle fut catégorique : Psyché devait être abandonnée sur un rocher au sommet d’une colline, où viendrait la chercher son futur époux, un monstrueux serpent volant. Désolé mais résigné, le père de Psyché exécuta les ordres divins et abandonna Psyché à son funeste destin.


Elle fut emmenée dans un château par Zéphyr qui lui interdit de voir son visage. Elle devint son épouse et fut heureuse jusqu’au jour où elle aperçut son visage à l’aide d’un miroir. A ce moment, Zéphyr furieux redevint Eros et s’enfuit.


Folle de chagrin et de remords, Psyché se jeta dans une rivière. Mais la rivière, compatissante, la déposa sur la berge, où le dieu Pan était assis. Ce dernier conseilla à Psyché de tout faire pour reconquérir l’amour de son mari Eros. Commença alors pour Psyché sa longue course pour retrouver son époux.


En chemin, elle fut persécutée par Tristesse et Inquiétude, deux servantes d’Aphrodite. Elle dut trier, en une soirée, un énorme tas de grains de variétés différentes. Par bonheur, des fourmis, prises de pitié, l’aideront et le tas fut trié à temps.


Contrainte par Aphrodite, elle volera de la laine provenant de la toison d’or à l’aide d’un roseau. Elle rapportera à Aphrodite de l’eau Styx, puisée à même la source. Cette dernière se situe au sommet d’une haute montagne gardée par des dragons. C’est l’aigle de Zeus qui vint à son secours tandis qu’elle gravissait la montagne. L’aigle remplit une fiole avec de l’eau du Styx, et la remit à Psyché.


La dernière épreuve que lui infligea Aphrodite fut de mettre dans une boîte une parcelle de la beauté de Proserpine, la reine des Enfers. Épuisée, Psyché fut tentée de mettre fin à ses jours. Sur le point de se jeter du haut d’une tour, Psyché entendit une voix lui parler lui demandant de rester en vie et en lui indiquant même comment réussir cette épreuve. Ainsi, elle parvint à récupérer une parcelle de la beauté de Proserpine. Mais sa curiosité la poussa à ouvrir la boite pensant que la beauté de la déesse l’aiderait à reconquérir Éros son époux. A peine la boite ouverte, Psyché plongea dans un profond sommeil, pareil à la mort.


Pendant ce temps, Éros s’échappa du château où Aphrodite l’avait enfermé. Toujours épris de Psyché, il retrouva Psyché, la ranima doucement avec la pointe d’une de ses flèches. Puis il l’emmena devant Zeus qui devant tous les dieux de l’Olympe annonça publiquement leur mariage. Psyché fut invitée à consommer l’ambroisie, boisson divine qui donne l’immortalité. Le dieu et la nouvelle déesse furent alors unis en présence de tout le Panthéon, et un merveilleux banquet s’ensuit.


Quelque temps plus tard, Psyché donna à Eros une fille, nommée Volupté (Plaisir), et l’amour (Éros) et l’âme (Psyché) furent ainsi réunis pour l’éternité.

Symboliquement, il s’agit de la quête de l’âme qui cherche l’amour, de l’homme qui rejoint Dieu.

Le roseau représente la réflexion, la culpabilité, l’esprit d’analyse très caractéristiques des vierges.

L’aigle représente les pensées guidées par un esprit après avoir étaient purifiées par l’eau.

La Légende de Démeter

Fille de Cronos et Gaia, Déméter eut une fille de Zeus. Déméter et sa fille Koré vivaient dans un cocon sensuel et protecteur, d’où l’homme est exclu. Koré fut enlevée par Hadès, dieu des enfers, qui désirait l’épouser. Déméter la chercha en vain durant 9 jours et 9 nuits sans dormir et sans boire. Hélios, dieu qui voit tout, lui raconta comment sa fille fut enlevée par Hadès. Inconsolable, elle refusa dès lors de s’occuper des récoltes et ce fut la famine sur terre. Zeus, inquiet du sort des humains, se mêla de l’affaire. Pendant ce temps, Koré, étant mariée à Hadès, devint Perséphone déesse des enfers et ne pouvait plus quitter le monde souterrain. Zeus trouva un compromis Perséphone put passer 6 mois auprès de son mari Hadès, et le reste auprès de sa mère.


Les déesses vierges, se suffisant à elles-mêmes, sont personnifiées par ce signe.

Le mariage permit à Perséphone de sortir de sa dépendance maternelle.


L’exil de Perséphone avec Hadès correspond à l’automne et l’hiver, période ou la végétation est endormie. Tandis que l’exil avec Déméter correspond au printemps et à l’été, période ou la végétation refleurie et repousse.


Déméter est le symbole du blé récolté qui se transforme en nourriture primordiale par l’action de l’homme. D’où l’homme qui se transforme grâce à une action spirituelle en Dieu