Carole Cartomancienne Astrologue depuis plus de 30 ans voyance, astrologie, cartomancie, prévision, amour, couple, numerologie

CAROLE 
Voyante Cartomancienne Astrologue

Laissez-moi vous montrer le chemin
06.69.37.06.30

Astrologie Bélier,

Caractère

Vos émotions transcendent votre dynamisme. Toujours aller de l’avant telle est votre devise. Vous ne vous laissez pas envahir par votre sensibilité. Vous savez affronter le danger avec courage. Mais préférez fuir si l’ennui gagne votre existence. Chaque jour est une nouvelle aventure ou la routine n’a pas sa place. Voilà votre idéal. Et vous vous donnez les moyens d’y parvenir. Votre effervescence se lit dans votre regard et rend vos gestes chaleureux. Vous avez en vous la flamme qui dévore et embrase. Vous bousculez tous ceux qui désirent vous suivre. Vous laissez peu de place à la mélancolie et au pessimisme. Vous êtes persuadé que la vie se construit et vous vous y consacrez d’une manière organisée. Vous aimez vous laisser emporter par les choses de la vie et cet élan constitue surement l’un de vos meilleurs atouts même s’il vous joue parfois de tours. Vos coups de foudre sont autant d’incitations à vivre passionnément. Votre tempérament est souvent tenté par les actes démesurés qui mettent en valeur votre égo surpuissant. Freinez-vous un peu et respectez un peu plus l’espace de l’autre.


Argent

Vous aimez la vie et les gens. Votre générosité vous pousse spontanément à faire autant de bien que vous le pouvez. Partagez vous semble naturel même si vous le regrettez souvent.


Amitié

Vous vous laissez beaucoup guider par vos impressions. Mais expansif et généreux comme vous l’êtes, vous êtes d’un abord plutôt facile et vous aimez vous lier même si votre agressivité naturelle vous joue parfois des mauvais tours et altère rapidement le premier contact.


Amour

Vous ne pouvez envisager de passer votre vie avec une personne en mal de tranquillité. Vous voulez partager vos enthousiasmes avec votre partenaire et le faire participer à vos entreprises. Vous en attendez encouragement et écoute. La Balance peut beaucoup vous apporter mais également le Sagittaire et le Scorpion. Vos atouts pour séduire sont nourris par votre feu intérieur et votre soif d’entreprendre vous fait garder longtemps votre jeunesse. Vos yeux ont un éclat capable d’en embrasser plus d’un. Vous avez beaucoup d’atouts maitres dans votre personnalité pour être le partenaire idéal : l’initiative et l’ardeur présagent une belle sensualité. Vous savez en plus vous montrer tendre, voire passionné, ce qui ne gâche rien. Mais votre potentiel est si fort que le mot passion s’écrit toujours au pluriel.

BELIER 

Citation du Bélier : je vais

Nom latin ARIES

Etymologie latine médiévale BELINUS mouton

Ancien français BELIN

Devise du Bélier : « Un petit pas pour l’homme, un grand pour l’humanité » Neil Armstrong

Position Zodiacale 1er signe

Catégorie individuelle

Période annuelle 21/03 au 21/04

Degrés Zodiacal 0 à 30

Nombre fétiche 4-7-16

Ange astral Samaël

Signe Cardinal

Saison Début Printemps

Equinoxe de Printemps Période Naissance des bourgeons

Planète Maîtresse Mars, la planète rouge

Jour Mardi

Elément Vital Feu

Symbole l’étincelle de vie

Maison astrologique 1ere ou ascendant

Polarité Masculin Positif

Signe opposé Balance

La toison du Bélier symbolise la protection et la force

Les cornes du Bélier : la sagesse et l’esprit d’initiative

Nature bilieuse colérique

Tempérament Impulsif

Type Nerveux

Morphologie chaud sec : viril

Dons psychiques Runes, Dés, Phrénologie

Tranche de vie l’enfance

Esprit symbolisé par l’Initiative

Homme(Femme) symbolisé par l’Action

Partie du corps symbolisée par la Tête

Organes Yeux, Oreilles

Faiblesses physiques Hypertension, Acné

Problèmes cutanés au visage Problèmes de vue


Le Bélier et les divinités

Dieu babylonien Bel, dieu de la Terre

Dieu de Béotie Hermes-Kriophor, dieu à tête de Bélier

Dieu celte Beli, dieu lumière

Dieu égyptien Amon, dieu de la fécondité

Dieu ancienne Égypte Khnoum, dieu procréateur

Dieu égyptien /romain Jupiter-Amon, dieu à tête de Bélier

Dieu égyptien Banebdjedet, dieu bélier

Dieu germain Thor

Dieu grec Ares, dieu de la guerre

Dieu hindou Agni, dieu du feu

Déesse hindoue Kuvera, gardienne des trésors chevauchant un bélier

Dieu romain Mars, dieu de la guerre

Dieu spartiate Apollon-Karneiros,

Déesse sumérienne Belili, déesse de la vie

Dieu sumérien Nergal, époux de Ereshkigal

Dieu tantrique Manipûra-chakra, dieu du feu

Dieu Orisha OGUN est le dieu du fer et de la guerre



Le Bélier et la mythologie

Ere du Bélier -2138 av J.C à 4 ap J.C

Ethnie Indiens d’Amérique du Nord

Quête le saint Graal

Légende Le Bélier à la toison d’or

Héros mythique Jason

Héros médiéval Roi Arthur, l’ours

Lieu La forteresse de Vortigern

Héros moderne Robin des bois

Travail d’Hercule 10e le troupeau de Géryon

Symbole ésotérique Le commencement

Episode biblique la Genèse : chapitre 22 ou «le Bélier sacrifié par Abraham »

Episode physique le Big Bang

Lettre grecque Alpha a

Tarot le Pape 5eme lame

Note Do

Ange Ahihoud dieu soit loué améliorer


Le bélier et Dame Nature

Arbuste magique Houx

Plante médicinale Aloès

Fleur Pavot

Arbre Poivrier

Fruit Cerise

Végétal Choux rouge


Les animaux totems du Bélier

Animal le Bélier

Fauve le Loup, attribut d’Ares

Reptile le Serpent

Volatile le Vautour

Insecte l’Araignée


Les préférences du Bélier

Couleur Rouge

Fragrance Oeillet

Goût amer

Métal fer

Elément chimique Phosphate de potasse

Pierre précieuse Rubis

Pierre minérale Jaspe rouge, escarboucle

Pierre semi précieuse sardoine

Pays Bélier le Japon

Ville Marseille

Automobile Bolide ou moto de course

Sport Extrême ou/et de Combat


Les professions du Bélier

Armée, professeur de sport ou sportif professionnel, Pompier, Artificier, Dockers, Boucher, Restaurateur, Les métiers de la métallurgie, Mécanique automobile, Assurance, Ophtalmologiste, Médecin, Tourisme, Chef d’entreprises.


1er décan : 21 au 31 mars : Initiative et force : Mars

2eme décan : 1er au 10 avril : Autoritaire et charismatique : Soleil

3eme décan : 11 au 21 avril : Sensualité et sens artistique : Vénus

La Légende Du Dieu Mars/Arès

Fils de Zeus (Jupiter) et d’Héra (Junon), frère d’Athéna et amant d’Aphrodite (Vénus) entre autres, Ares (ou Mars) se reconnaît à son casque et sa lance et se caractérise par sa force virile. Guerrier impulsif et fougueux, sa vie ne fut qu’une suite de batailles, de combats et de luttes dont il ne fut pas toujours vainqueur. Athéna et Héraclès le vainquirent 2 fois. De ses amours passionnés avec Aphrodite, il eut 2 fils : Déimos, la crainte, et Phobos, la terreur. Le peuple des amazones est considéré comme étant sa descendance. Il fut le premier dieu à être jugé pour meurtre. Cependant, sa capacité à braver le Destin lui confère un caractère vital, essentiel, utile à la manifestation de la volonté et de la conscience de soi.


Après avoir vainement cherché Europe, sa sœur enlevée par Zeus qui prit la forme d’un taureau blanc du nom de Cadmos fondateur de Thèbes. Cadmos pour remercier les dieux sacrifia une vache et demanda à ses compagnons de puiser l’eau à la source d’Arès. Or cette source était gardée par un dragon qui fut tué par les hommes de Cadmos. En tuant le dragon, Cadmos annihile le principe même qui crée la vie.


En représailles à ce crime, Cadmos devint l’esclave d’Arès pendant 8 ans. Puis après son expiation, il fut nommé roi de Thèbes et épousa Harmonie fille d’Arès et d’Aphrodite. Il trouva ainsi l’équilibre entre ses sentiments, ses motivations, ses émotions (Aphrodite) et ses actes et ses instincts (Arès).



Réduire Ares à un dieu guerrier à la force brutale serait trop simpliste car il est aussi :

• le protecteur des récoltes,

• le gardien de la parole donnée et gare à celui qui ne tient pas parole,

• le divin vengeur des offenses faites aux hommes justes,

• le protecteur des jeunes adultes qui s’exilent vers de nouvelles contrées pour s’installer.


La source d’Arès symbolise le flux vital du sang

• Le dragon est le gardien des forces du bien et du mal, du feu créateur ou destructeur.

Le cycle de 8 ans d’esclavage de Cadmos correspond au cycle de régénérations du dragon.

Le calendrier romain lui a dédié un mois : Mars, et à ce titre on l’appelle aussi le Dieu du Printemps car c’est surtout le mois ou les nobles chevaliers s’en vont en guerre.

Le loup est son animal de prédilection. La légende dit que Remus et Romulus élevés par une louve et fondateurs de la future Rome, étaient ses fils.


Le Dieu Ares (Mars) dans les autres traditions anciennes :

Pour les Celtes, il se prénomme :

• Nodons : Roi guerrier et religieux

• Ogmios : Dieu des forces occultes

Pour les Irlandais, il sera :

• Nuada : Roi guerrier et religieux

• Ogme : Dieu des forces occultes

La Légende de Jason et la Toison d'Or

Il était une fois un jeune prince en exil se prénommant Jason. Son père, le Roi Eson fut détrôné par son propre frère Pélias. Et, sa mère, la Reine Alcimede, cacha le jeune prince chez Chiron qui l’éduquera loin de toute menace. Apprenant la vérité sur son rang, Jason voulut, à l’age adulte, reconquérir son trône et son titre. Animé par son désir de rendre justice à son père, Jason se rendit au Royaume de Pélias et lui réclama les honneurs dus à son rang.


Devant une telle détermination, Pélias proposa un défi à Jason : En échange du trône, Jason devra lui ramener le Bélier à la Toison d’Or. Le Roi Pélias pensa que cette mission serait impossible à accomplir car la Toison était sur une terre lointaine gardée par un féroce dragon.


Loin d’être découragé, Jason fit construire par Argos, un navire que la Déesse Athéna rendit magique. Accompagné de cinquante héros, dont Hercule (Héraclès), Jason embarqua sur l’Argo et partit à la recherche du Bélier à la Toison d’Or. Le périple fut mouvementé mais Jason ne renonça pas. Epreuve après épreuve, il arriva avec ses compagnons devant le chêne ou était suspendu le Bélier à la Toison d’Or. Grâce aux pouvoirs magiques de Médée, il vainquit le dragon et ramena la Toison à Pélias.


Pendant ce voyage, le Roi Pélias fit assassiner le père de Jason afin de conforter son trône. En apprenant la nouvelle, Jason, toujours aidé de Médée, se vengea en tuant son oncle le Roi Pélias.


Malgré sa bravoure, cette vengeance fit de Jason un criminel qui dut repartir en exil avec Médée qui devint sa femme.

La morale de cette légende nous apprend que la quête de la vérité est une noble quête à condition de ne pas devenir plus cruel que l’offenseur. Sinon cette quête de la vérité s’appellera vengeance aveugle.

la légende d'Agni Dieu du feu


Agni est l'une des principales divinités du Védisme, seigneur du feu sacrificiel et du foyer. Dans l'hindouisme, Agni est représenté chevauchant un bélier, animal associé au feu, dans le principe des sept chakras de l'hindouisme. Le feu est attribué à Manipura, 3e chakra.


Agni est un dieu trifonctionnel, il est à la fois

Le feu de la purification et du sacrifice, qui permet aux prières d’être transmises aux dieux ;

Le feu de la guerre et de la fin des temps, qui détruit le monde (mais permet sa régénérescence)

Le feu du foyer, qui réchauffe et permet la cuisson des aliments.


Dans un mariage hindou, Agni est le témoin principal.


De plus, en médecine ayurvédique (médecine hindoue), Agni est un des trois fondamentaux, un des trois repères, une des trois "humeurs" sur lesquelles il faut agir pour atteindre l'équilibre qui donne la santé. Les deux autres sont Surya et Vāyu, respectivement le soleil et l'air.

Khnoum, dieu à tête de bélier, 

régnait sur la région de la première cataracte d'où surgissaient les eaux de l'inondation. Véritable père des Hommes, il façonnait les premiers êtres vivants sur son tour de potier. Khnoum, gardien des sources du Nil, était adoré dans la haute vallée du Nil, et était associé à l’eau nourricière dont il commandait la crue.


Ce potier sacré utilisait le limon fertile du Nil pour modeler les corps des hommes et leur insufflait ensuite le ka, l’âme. Son tour de potier était doté d’un mouvement de rotation évoquant à la fois les grands cycles de l’année (crues du Nil, passage des saisons…) et de l’existence humaine : naissance, vie mort, renaissance… Le mouvement originel de ce tour créait la vie.


Le nom de Khnoum vient de khnem, signifiant "construire", le Créateur, celui qui bâtit l’univers matériel et assure sa permanence et sa reproduction. Ce dieu bénéfique à tête de bélier fut l’un des meilleurs amis des hommes dans la mythologie égyptienne. Le symbole du bélier le définissait comme source de vie, communiquant son inépuisable énergie aux êtres et aux choses, animant l’humanité et l’ensemble du vivant en insufflant aux femmes l’énergie créatrice. Chaque naissance ou récolte témoignait de sa prodigieuse virilité.


Khoum participa à la naissance du futur pharaon, engendré par un dieu qui a pris la place du roi. C’est l’Egypte, elle-même qu’il aida ainsi symboliquement à se perpétuer et à se régénérer rituellement. Source de toute vie, Khnoum était à la fois associé au Soleil qui faisait lever les récoltes et à l’eau du Nil qui les fertilisait.


Ses nombreux noms attesteront le caractère multiple de ses attributions : "démiurge", "gouverneur des deux terres", "porteur de lumière", "gouverneur de la maison de vie", "seigneur des terres de la vie", "maison de la vie", c’est-à-dire aussi bien le corps féminin que la caverne secrète, tout en haut de la vallée du Nil, d’où jaillit périodiquement l’inondation bienfaisante.


Son lieu d’élection, d’après la légende, est la caverne de Hâpy, à Eléphantine d’où surgit la crue, quand Khnoum accepte de la laisser partir. Les représentations du dieu portant une croix ankh à la main et une jarre sur la tête prouvent que c’est de lui que dépend l’inondation dont il est le maître et le grand dispensateur. Khnoum joue ainsi un rôle majeur dans l’imaginaire de l’Egypte antique, tout entier centré sur le cycle régénérateur de la crue. Lui rendre un culte est fondamental : la crue arrive certes tous les ans, mais peut être plus ou moins bénéfique, plus ou moins tardive. Son retard, dans une économie sans cesse menacée de pénurie, est synonyme d’épuisement des réserves et de début de famine. Les prêtres de Khnoum, chargés du bonheur de l’Egypte entière, ont pour devoir de satisfaire un dieu dont la colère ou le mécontentement peut provoquer la famine, la ruine, voire la mort de tout un peuple. C’est pour cela que le culte du dieu de vie a perduré jusqu’aux premiers temps du christianisme. On trouve son nom dans les écrits de certaines sectes semi-chrétiennes des premiers temps de l’Eglise, certains prétendent même que la figure grecque du diable lui aurait emprunté quelques traits symboliques, notamment ses cornes torsadées.


Astrologiquement, à chaque apparition dans le ciel de la constellation du Bélier, la crue du Nil obligeait les bergers à confiner le bétail dans des enclos en attendant la décrue.