Carole Cartomancienne Astrologue depuis plus de 30 ans voyance, astrologie, cartomancie, prévision, amour, couple, numerologie

CAROLE 
Voyante Cartomancienne Astrologue

Laissez-moi vous montrer le chemin
06.69.37.06.30

Blog

J'ai créé ce blog afin de vous faire découvrir toutes les facettes du monde de l'ésotérisme.

Ludique et distrayant, on découvre en s'amusant.

Bonne lecture

afficher :  plein / résumé

Anubis, dieu du culte des morts

Publié le 5 novembre 2017 à 7:40 Comments commentaires (0)

Dieu des morts dans la mythologie égyptienne, Anubis est représenté sous forme d'un grand chien noir aux formes fines et élancées, couché sur un édicule représentant le tombeau sur lequel il veille et porte un ruban rouge noué autour du cou ou sous forme humaine avec une tête de canidé aux longues oreilles pointues tenant la croix Hank d'une main et un sceptre de l'autre.

Après la première période de l'Ancien Empire, il fut remplacé par Osiris comme le dieu des morts, et devint le dieu du culte des obsèques et plus particulièrement des soins donnés aux défunts. De ce fait, Anubis fabriqua la première momie avec le corps d'Osiris qu'Isis avait reconstitué. La couleur noire représente la couleur des momies après qu'elles aient subi le processus d'embaumement. C'est une couleur bénéfique, symbole de la métamorphose des défunts dans le sol. C'est aussi la couleur du limon déposée par le Nil pendant l'inondation.

Gardien des cimetières et des nécropoles, Anubis est le psychopompe "le conducteur des défunts ". Dans le Livre des Morts, il préside la pesée du cœur (psychostasie) du défunt dans la chambre des Deux Vérités. Aussi connu comme étant Khenty-Imentiu, le chef des habitants de l'ouest où se trouvait le royaume des morts, la terre où le soleil disparaissait pour la nuit.

Anubis bénéficiait d’un culte autant royal que populaire car en tant que gardien des cimetières, de nombreux temples lui étaient consacrées dans toute l’Egypte. Son principal sanctuaire se situe dans la ville d'Henou ou Cynopolis en grec. Les grecs l’associeront au dieu Hermès, Hermanubis.

photo Jeff Dahl


Les Cycles planétaires de 7 à 70 ans

Publié le 22 octobre 2017 à 0:25 Comments commentaires (0)

Dès notre naissance, chaque individu a besoin d’exprimer une partie de lui-même. À chaque instant, il affine les moyens qui lui permettront cette expression. Il faut beaucoup de temps pour enrichir ces ressources. Ce temps s’écoule de façon cyclique. Toute vie, pour se manifester, a besoin de deux éléments : le temps, pour qu’elle puisse s’exprimer en durée, et la forme, afin qu’elle soit concrète. La vie est un concept abstrait qui ne se manifeste que dans le monde concret observable, elle prend donc une forme. Ce qui sous-entend que chaque étape de notre vie coïncide à des aspects planétaires bien particuliers. Les aspects les plus récurrents sont entre Lune et Saturne. Le corps céleste le plus rapide, la Lune, ainsi que le corps céleste le plus lent, Saturne, ont quelque chose à voir avec la forme et le processus d’apprentissage de la vie. La Lune symbolise la capacité d’assimilation et de reproduction. Saturne symbolise le processus d’apprentissage par la persévérance et aussi par la peine et la douleur. Toutes les étapes sont importantes et l’astrologie apporte un regard sur celles-ci.

Cycle de recherche d'un pouvoir de 7 à 14 ans.

La seconde période commence lorsque les dents permanentes surgissent. Cette crise est fondamentale, organique et psychique, car depuis là, l'enfant “mâche” ses expériences, au propre comme au figuré.

Entre la 7e et la 8e année, pendant le premier carré croissant de Saturne et de la Lune progressée, la tension interne monte. Il a le sentiment de se défendre par lui-même et une certaine agressivité apparaît au premier plan. Uranus transite la Maison II dérivée à sa position radicale et l'enfant démontre extérieurement son attitude face à l'introduction du “JE” dans sa vie. C'est à ce moment-là, qu'il est “pollué” par le monde extérieur et que l'opinion des autres commence à l'influencer. Ces carrés croissants symbolisent l'accélération ou le retard dans le processus de croissance. Il commence à “marcher droit” et à participer davantage à ce que l'on attend de lui. Au premier retour de la Lune Noire, il peut aussi refuser de collaborer à ce qu'attendent les autres de lui. C'est pourquoi beaucoup d'enfants refusent d'apprendre à l'école, comme réaction à la formation proposée par leurs parents. L'action du carré provoque des réactions dont l'enfant est à présent conscient. Il éprouve de l'intérêt pour le monde extérieur et peut devenir plus studieux. Il fait une distinction réelle, à présent, entre le bien et le mal. Saturne pourrait, du reste, le prendre la main dans le sac. Un traumatisme, plus ou moins fort, est même souhaitable. Il recherche surtout, des bases plus stables et une structuration réelle de la part de ses parents. S'il est puni, il saura au moins jusqu'où aller.

A partir de 9 - 10 ans, l'enfant doit avoir appris à se défendre, à s'exprimer avec plus de souplesse et de réalisme. C'est (normalement) un âge sans souci. L'auto-affirmation créatrice et le développement de la volonté sont fondamentaux. L'enfant exprime cette période de différentes manières : des jeux compétitifs entre camarades, des dessins, etc. Des jouets trop perfectionnés ne permettent pas de développer réellement son imagination et de stimuler l'excitation de la découverte. Les hémisphères gauche et droit se développent selon ses expériences. La Lune progressée et Saturne forment un trigone croissant, pendant que Jupiter passe du quintile au sextile décroissant, vis-à-vis de leurs positions radicales. L'enfant ose alors affronter le monde avec plus de courage. Entre 10 et 11 ans, l'identité devient plus forte, le monde extérieur devient un défi. Le sesqui-carré de la Lune progressée et de Saturne et le demi-carré d'Uranus peuvent créer des tensions, en raison d'un sentiment d'amour-propre, à cause de l'attitude de l'enfant. Il commence à afficher des traits individualistes plus évidents. Certains efforts de l'enfant peuvent se trouver brimés et étouffés par des conventions socioculturelles.

Le premier éveil de la sexualité est lié à tous ces comportements, ce qui provoque l'apparition d'une nouvelle phase d'existence. Jupiter termine sa première révolution, la Lune progressée et Saturne forment tous deux un bi-quintile. L'enfant voit ou sent de nouvelles possibilités dues à l'accroissement de sa sexualité. Tout ceci se passe avant la puberté. Sans qu'il s'en rende compte, il s'identifie complètement aux parents et ce, jusqu'à la puberté. Il se sent une partie d'eux, que ce soit accepté inconsciemment ou non. C'est à la puberté qu'il commence seulement à naître psychiquement. Les archétypes des parents dominent l'enfant, comme représentants de l'inconscient collectif opposés au moi individuel de l'enfant. L'influence des parents va beaucoup plus loin que leur personnalité réelle. Les contenus psychiques de l'enfant (transmis par l'hérédité, permettent ces processus, l'enfant étant une “copie” modifiée des parents.

L'action de la Lune progressée et de Saturne est très peu freinée par l'ego conscient de l'enfant qui est complètement ouvert à son monde intérieur et aux influences du monde extérieur. Jusqu'à la puberté, il n'est pas en conflit avec lui-même. Ce commencement du Moi doit s'adapter à la réalité intérieure et celle extérieure, les adopter en lui et les vivre individuellement. Sans ce “Moi” qui vit et agit “dehors” et “dedans”, le monde entier n'existerait simplement pas, au point de vue psychologique. L'individu n'aurait aucune intelligence, aucune spéculation pour le faire progresser psychiquement et intellectuellement. 

Cycle psychologique, puberté et adolescence de 14 à 21 ans.

Ce cycle commence dès l'approche de la puberté. Entre 8 et 12 ans, la vie de l'enfant est relativement simple : il apprend, il s'intéresse au monde, et ses activités sont vitales et conquérantes. Entre 13/14 et 17/18 ans, il en est tout autrement. De grandes transformations corporelles causent une attitude orientée vers l'intérieur et vers un dualisme. L'enfant fait alors clairement la différence entre filles et garçons, plus uniquement sur le plan corporel, mais surtout sur le plan psychique. On observe une déviation du comportement antérieur et l'enfant se dégage. Il se cherche, il se détache de ses amis et de ce qu'il prenait pour autorité. Les anciennes activités sont remises en question et repoussées. Il achève (tue) l'ancienne période sans que quelque chose de neuf l'ait remplacé. La puberté se présente lorsque la Lune progressée et Saturne forment un quinconce à leur position radicale. L'adolescent est soumis à de fortes tensions insolubles. Il éprouve le besoin de s'écarter des règles et des codes en vigueur enseignés, alors que la vie affective, inconnue jusqu'ici, apparaît, réveillée par l'apparition de la sexualité. L'adolescent sent que sa sécurité peut être atteinte. L'insécurité croît jusqu'à l'opposition de la Lune progressée et de Saturne à leur position radicale, entre 14 et 15 ans. La Lune Noire est à son deuxième quinconce croissant, dans une phase Maison VIII dérivée à sa position natale. Le comportement est antisocial, comme compensation à l'insécurité de la vie affective interne et de la situation extérieure, dans le monde. Il se sent incompris et beaucoup de jeunes cherchent un exutoire dans des activités réprouvées comme la délinquance juvénile et la drogue. Il y a même, dans certains cas, des tentatives de suicide lorsque le sentiment d'éloignement de son être propre et du monde extérieur est trop grand. 

On assiste également à des changements spirituels, par exemple : des refus de suivre la religion des parents, etc. Les aptitudes mentales croissent à vue d'œil et la pensée abstraite apparaît. Il commence à percevoir en lui des notions de justice et de liberté ; la mémoire et le sens critique se développent. La puberté laisse transparaître des traits individuels, ce qui se traduit par une transformation des pôles d'intérêts ; en dehors de lui va naître un intérêt croissant pour des activités, pour lesquelles il va se dépenser. Il y a conflit entre les exigences de plus en plus nombreuses de l'école et des intérêts personnels. Certains s'échappent de leurs études à cause du combat intérieur relatif aux contraintes et impératifs de l'emploi du temps. Les raisons familiales, de santé et d'insuffisance mentale n'entrent pas en cause. On remarque que les filles sont moins affectées que les garçons. La concentration est affaiblie par le demi-sextile de Neptune à sa position radicale.

Jusqu'à 12 ans, l'amitié n'est pas entièrement orientée vers l'extérieur. L'enfant joue avec ses amis parce que c'est agréable et non par intérêt pour ses amis. A la puberté, c'est le contraire qui se produit. Il se sent isoler et cherche le “seul ami”, celui qui pourra le comprendre et partager ses secrets. Les progressions individuelles devraient permettre d'éclairer sur ce qu'éprouve l'enfant à ce moment dans la vie. On peut tomber à cet âge-là, dans ce que l'on appelle “identity foreclosure” et “negative identity”. Le premier terme se rapporte au fait de prendre trop tôt la mesure de son identité. Le second, c'est l'identification à n'importe quel courant, dans le seul but d'acquérir une identité. Les “mouvements branchés” et les “babas et hippies” sont significatifs du deuxième terme. L'identity foreclosure a des incidences autres. L'adolescent, vers 15-16 ans, va établir un programme d'existence, en concordance avec l'entourage et les valeurs de la famille. Il semble plus calme que les autres adolescents de son âge. En réalité, il n'a pas encore pris sa décision. La deuxième crise, vers 28-30 ans, risque d'être plus dure. La vie d'un tel homme (ou femme) sera plus désemparée que quelqu'un qui a subi ces confrontations à 15 ans et qui aurait décidé.

Lors du quinconce de la Lune progressée et de Saturne, aux environ de 17 ans, le caractère est une fois de plus modifié. La crise intérieure prend un aspect extérieur. L'adolescent commence à se battre contre ce qui a une forme fixe dans l'existence. Nous arrivons au premier demi-carré de Neptune à sa position natale.

Cela se rapporte particulièrement aux qualités individuelles naissantes, processus qui débute à la puberté, lors du sextile croissant d'Uranus à sa position radicale. Cette planète forme un quintile à 17 ans environs, ce qui provoque un façonnage créatif de nouvelles qualités et la nouvelle identité occupe une position centrale. L'adolescent est alors attiré par le groupe. Il laisse sa période introvertie et se réunit avec des gens à l'esprit similaire au sien. Il a besoin de se dévouer à ces idées et idéaux, il se sent plus altruiste. Certains jeunes se lient à des groupes nettement moins sains : délinquance, méfaits, vols, violence, drogue, etc. La période d'instruction obligatoire se termine aux environs de 17 ans. L'adolescent sort du nid et s'apprête à voler de ses propres ailes. Les jeunes n'aiment pas toujours cela, car ils ont appris le sens critique. Ils se rendent compte que la société est loin d'être parfaite.

Vers 18-19 ans, on assiste au sesqui-carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne, ainsi qu'au premier retour des Nœuds lunaires. Ces aspects représentent la fin de la crise d'identité. L'adolescent pénètre dans le monde avec tout son acquis et son identité acceptée ou acquise. On demande à l'adolescent de savoir ce qu'il veut, de trouver sa place dans la société. La vie intérieure se débarrasse des tensions de la période précédente et la vie devient plus souple. Entre 19 et 20 ans, la Lune progressée et Saturne forment un trigone décroissant à leur position radicale. L'individu a alors le sentiment de déterminer sa propre existence.

C'est lors de cette période de 14 à 21 ans, qu'intervient le concept d'éducation volontaire. Il peut, s'il le veut, continuer ses études, mais plus comme avant où ces études étaient obligatoires. Il doit décider, afin de donner un nouveau sens à ses responsabilités. Il se forge aussi une véritable base culturelle, qui comporte également des notions politiques, sociales, personnelles et professionnelles. Il devient un participant actif de la société, qu'il en soit conscient ou non.

Cycle socioculturel de 21 à 28 ans

Cette phase commence par Saturne en carré décroissant à sa position natale et par le carré croissant d'Uranus à sa position radicale, qui entre dans une phase Maison IV dérivée de la position radicale.

A 21 ans, la tendance à se dégager des anciennes formes prend un virage plus net. L'individu a besoin d'indépendance et ne supporte pas que l'on se mêle de ses affaires. Il a envie de servir et d'aider la société. Entre-temps, il s'intéresse toujours à ses études, à son métier, à sa carrière. Un conflit s'installe entre ce que l'on fait et ce que la société attend de lui. L'individu se voit obligé de couper avec son passé et de comprendre que ce qu'il a appris jusqu'ici n'est pas forcément juste. Il doit couper avec ses habitudes insouciantes des années d'école et de tout examiner sous l'angle de la vie adulte.

Cela arrive lors du carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne. C'est un conflit entre les buts recherchés, ses propres désirs et ce que l'entourage propose. L'individu est à présent conscient de ses propres désirs. Cette crise est basée sur la question : continuer sur les sentiers battus ou donner suite aux besoins ressentis intérieurement. Il ressent une “mort”, qui est une mort partielle : la destruction d'anciens contenus, pour permettre aux nouveaux de se développer réellement. 

Ensuite, ces corps formatifs, la Lune progressée et Saturne, forment un quinconce, puis un sextile, à leur position radicale. Jupiter revient une deuxième fois sur lui-même, à sa position radicale. Beaucoup de gens oublient leurs problèmes passés, en fonction de la situation présente. La productivité et la créativité renaissent, à cette période.

C'est pendant cette phase, entre 21 et 28 ans, que l'individu entrevoit le besoin d'imaginer le futur (Uranus), et ceci en fonction du passé (Saturne). Il modifie et rectifie ses habitudes, ce qui peut être difficile, les modifications se basant sur des valeurs sociales, comme les valeurs financières, les impôts, la mode, la réussite professionnelle, etc. La maturité psychologique est demandée, ainsi que la manière d'agir de façon responsable en toutes circonstances. Le masque de la persona provoque une crise. Les succès personnels et futurs dépendent, d'une certaine manière, de la façon dont l'individu assume ces carrés. Les progressions et les transits donnent d'excellents résultats quant aux problèmes personnels plus spécifiques à l'individu. Il doit découvrir sa propre vérité, le but de sa vie, tout en vivant à l'intérieur d'un milieu clos, comme la famille (ou son substitut) et, en même temps, vivre hors d'elle, en se séparant des influences psychologiques prédominantes.

Après 21 ans, on cherche à se construire son foyer. On se prépare pour une profession. On se marie. On a des enfants, etc. La plupart des gens font cela avant 28 ans. Peut-être inconsciemment, ils ORGANISENT leur vie. Le virage suivant, (entre 56 et 60 ans), sera le résultat des options prises avant 28 ans. A moins que l'individu ne veuille rester conscient que des propositions de la société, en restant fidèle aux normes sociales.

Cycle individuel - personnel de 28 à 35 ans

Il marque le retour de la Lune progressée de Saturne. Uranus, en trigone à sa position radicale, ouvre la cinquième et la dernière période ascendante. C'est un moment crucial, où tous les points forts du thème se retrouvent. Le Nœud Nord passe sur le Nœud Sud de naissance, en progression secondaire, la Lune et le Soleil reviennent à un aspect similaire à celui de naissance, un signe zodiacal plus loin. A 29 ans, Saturne revient à son point de départ et Jupiter fait opposition à sa position natale. Cette période est un véritable point tournant, comme le sera la période de 56 à 60 ans, autre naissance potentielle.

Le demi-carré décroissant formé par Saturne aux environs de 26 ans, symbolise un retour des tensions internes non résolues dans le passé. C'est le prélude à une crise existentielle. La crise de la quinzaine signifiait la formation de l'ego, une mise en place biologique et corporelle, la formation d'un moi plus conscient. Cette crise, qui débute vers 26 ans, voit l'individu se trouver devant un choix, à partir de son sentiment d'individualité. C'est une crise de l'ego.

On constate une déviation entre la Lune progressée et Saturne. Il est important de tenir compte de cet écart de vitesse entre les deux astres formatifs, car les contenus et l'expérience (Lune), viennent avant la mise en formes fixes des nouveaux contenus (Saturne). Mais pour la vue d'ensemble que l'on suit ici, on n'a pas besoin d'en tenir compte.

C'est entre 27 et 30 ans que l'on devient réellement adulte, lorsque ces deux corps seront revenus à leurs positions natales. A la fin du premier tour, les deux corps qui symbolisent la fonction ÊTRE (qui permet à l'individu de se structurer) permettent à l'individu la possibilité de se délier réellement de son passé.

La plupart des expériences se sont déroulées de façon inconsciente et ont été entassées dans l'inconscient personnel. Le rôle des parents est à présent joué. Le premier trigone qu'Uranus forme à position radicale symbolise le processus psychologique qui consiste à (devoir) se détacher des parents, ainsi que de la partie de vie qu'ils ont dirigée. Ce processus de détachement est pénible, car il y a diverses causes qui influencent la perception du processus : disputes, incompréhensions, et surtout le fait que l'individu se sent seul. Or, l'identité est très sensible à ces années de crises, surtout la partie de l'identité qui n'est pas d'accord avec les normes établies, avec ce qu'attend la société et ses règles de style de vie et de comportement. Le besoin de se réaliser est plus fort pendant cette crise qu'à n'importe quel autre cycle. Tout le monde n'a pas la même conscience et n'est pas protégé de la même manière. Cela explique pourquoi, à cet âge, il y a souvent des événements inattendus, comme des divorces, des ruptures, des changements d'orientation ou d'études ou de profession. C'est en clair une tendance générale à rompre avec tout ce qui lie au passé. On ne se sent plus prêt à répondre à ce que l'on voudrait que l'on soit. On se révolte et beaucoup se sentent incompris, perdus, seuls et déséquilibrés. Des idées négatives et noires, chez certains, vont jusqu'à aboutir au suicide. 

Le choix est devant l'individu : ou il continue à mener lui-même sa propre existence, ou il suit les normes collectives en vigueur. Il sait (inconsciemment) qu'une partie de sa personnalité sera perdue s'il ne fait pas un choix. Les cas diffèrent sur le choix. Pour certains, le changement a lieu brutalement. Pour d'autres, le changement ne se remarque pas ; ils se glissent dans la situation sans aucun effort. Le fait de vouloir revenir sur ce que l'on a ou que l'on possède peut devenir une véritable torture pour certains. Plus on ose changer consciemment, mieux se déroule cette crise. Uranus intervient dans ce processus en un besoin de liberté et de briser les formes. Il y a donc des gens qui s'accrochent à leur passé et d'autres qui ne veulent que du neuf. Les deux réactions sont déséquilibrées et entraîneront une réaction, de la part de l'inconscient, beaucoup plus tard. Ces attitudes ne permettent que de libérer la conscience temporairement.

En clair, lorsque le deuxième cycle commence, il faut apprendre à travailler à sa manière, avec l'acquis passé, à poursuivre l'édification de son existence, à continuer à (se) donner des formes extérieures (sociales, professionnelles, etc.) dans des domaines divers. Le moment est venu de répondre à sa vie intérieure qui nous dit de nous réaliser, surtout sur le plan extérieur. Il s'agit de donner une nouvelle forme aux représentations archétypiques du père et de la mère.

Ensuite, les demi-sextiles de la Lune progressée et de Saturne interviennent. Vers 33 ans en moyenne, les demi-carrés décroissants de la Lune progressée et de Saturne relancent les tensions. Il est beaucoup plus difficile d'indiquer avec exactitude ce que l'individu va faire de ses contenus intérieurs, après le début du deuxième cycle. L'homme décide comment il va traiter ses tensions internes et s'il va suivre sa voie. Or là, tout dépend de sa prise de conscience. Elle peut être un bien comme un mal. Il peut se sentir solitaire, après une telle prise de conscience. Le bonheur est une notion subjective, une illusion. Intérieurement, ce n'est pas ce que l'être humain recherche. Ce n'est pas le but de nos données conscientes et inconscientes. Le but est de se développer et de devenir conscient. Cette prise de conscience peut aussi amener une paix intérieure indescriptible. Ce demi-carré peut se présenter sous une forme plus combative, uniquement pour oser montrer que l'on est soi-même. Beaucoup de gens retombent dans les modèles d'avant la crise de 27 - 30 ans. Certains avant-gardistes se montrent plus conservateurs, etc. Des vies prometteuses se désagrègent et ne vont pas plus loin, etc.

Les années suivantes sont plus tranquilles. Il faut d'abord se maintenir dans les situations extérieures, par exemple : la profession. C'est le temps du sextile, puis du quintile de la Lune progressée et de Saturne, entre 34 et 35 ans.

Pour résumer cette phase, il faut se dire que jusqu'à 28 ans, l'individu n'est qu'une somme de son héritage social, ancestral, biologique, etc. Ce n'est qu'après 28 ans que l'on peut devenir réellement un individu. Et tant de gens continuent à suivre la voie béate des conditions sociales, en se disant : “A quoi bon !...” A 28 ans, la porte s'ouvre pour affirmer son être propre. On peut avoir des dons, mais ce qui est important, c'est ce que l'on va en faire. Le défi de cette phase concerne l'utilisation des legs du passé, afin de s'épanouir et de se réaliser. Il faut utiliser consciemment son attitude envers le passé, une fois que celle-ci a été réellement modifiée.

Cycle individuel – personnel de 35 à 42 ans.

A partir de ce moment, les énergies qui poussent l'homme à grandir, à s'étendre, selon les lois de la génétique, elles-mêmes issues du système solaire, commencent à redescendre. L'homme apprend à s'introvertir. Cette introversion dépend du cycle inverse. Ce qu'il a fait pendant la période correspondante extravertie, entre 28 à 35 ans déteint sur cette période. La période suivante, entre 42 et 49 ans correspond à la période de 21 à 28 ans et ainsi de suite. Le cycle de 28 à 35 ans correspond à une libération d'énergie créatrice, vers l'extérieur, tandis que ce cycle de 35 à 42 ans concerne surtout les croyances personnelles. Bien utilisé, ce cycle peut faire ressortir une certaine créativité. Il concrétise la période précédente. La période qui s'étend entre 28 et 42 ans sert à l'autodétermination et à l'autosubsistance, avec la conscience de sa destinée.

L'individu s'habitue à la vie et à la route qu'il a choisie peu avant. Ceux qui sont revenus aux anciens modèles sont sensibles à ce calme. L'inconscient prépare déjà la crise de 45 ans, mais le conscient peut toujours être “illuminé” jusque-là, peu importe le genre d'illumination. Entre 36 et 37 ans, il y a une autre période de crise. Saturne et la Lune progressée atteignent leur deuxième carré croissant à leur position radicale. Jupiter effectue son troisième retour sur lui-même. Les difficultés et les fautes commises sur la voie qu'il suit sont mises en lumière. La personne s'aperçoit alors qu'elle a pris une décision, l'effort est fait par elle. Cela peut lui permettre de vaincre les résistances passées et dépasser ainsi sa propre peur de l'inconnu. Il doit faire un pas réel, car Jupiter ne peut coopérer qu'avec l'aide de Saturne pendant cette phase. Il faut maîtriser les tensions non encore résolues en regardant l'avenir.

A partir de 35 ans, l'activité symbolique d'Uranus s'intensifie. L'accent est mis sur un besoin de changer, de se dégager pour vivre de nouvelles expériences ou de s'occuper de son individualité propre. Le côté correctif du quinconce croissant intervient. L'opposition d'Uranus aura lieu à 42 ans. Il ne faut pas tomber alors dans une rigidité dogmatique. On est sûr que sa solution est absolue. La question reste posée : arrivera-t-on à quitter ces valeurs absolues, lorsque le besoin s'en fera sentir ? Elles risquent d'enrayer le développement personnel. Ou l'individu revient à des valeurs ayant cours pendant sa jeunesse, ou il va dans le sens d'un développement intérieur réel.

Pour résumer ce cycle, on peut dire qu'il s'agit de l'opposition de tout cycle, où l'extérieur affronte l'intérieur. La persona intervient pour beaucoup dans ce processus, ainsi que le complexe-mère. Si ces processus psychologiques ont été compris, peu importe comment, l'individu pourra s'individualiser. Mais s'ils dominent, il attendra toujours que quelqu'un, un substitut de la mère, prenne une décision pour lui. Il est possible de voir le sol se dérober, de se rendre compte que la vie n'avance pas. On peut donc inconsciemment rechercher d'autres modèles, d'autres images-mère, avoir l'illusion de saisir des occasions passées. Bien des gens s'attachent à des personnes plus jeunes, ayant l'illusion inconsciente qu'ils rattrapent leur jeunesse.

Cela n'aidera pas la période suivante, entre 42 et 49 ans, qui peut devenir chaotique. Cette période commence par le carré croissant de la Lune progressée et de Saturne et se termine aux alentours du carré croissant de Neptune.

Cycle socioculturel, transition de 42 à 49 ans.

Cette période correspond à celle de 21-28 ans, marquée par Uranus et Saturne. Il ne s'agit plus de carrés, mais d'oppositions. On cherche un sens et une valeur réels à ses relations.

Les premiers symptômes d'une autre crise interviennent vers 42 ans, pour aboutir généralement vers 47-48 ans, à la ménopause et à l'andropause. Ce phénomène n'est pas essentiellement biologique. Il est aussi psychique, devant amener une transition. On observe deux groupes distincts (avec des intermédiaires). Le premier passe progressivement à une autre manière de vivre, peu conscient des mutations internes et il trouve cette période un peu plus difficile à vivre que d'habitude, sans chercher de significations à tout cela. Le deuxième groupe est conscient des manifestations de cette crise. Il en souffre plus, mais il peut, en même temps, en tirer des leçons, surtout en ce qui concerne les désirs et les mobiles, ce qui peut aboutir, par la suite, à une vie plus pleine et plus harmonieuse.

Plus la personne manque de maturité, moins elle accepte le changement, plus elle sera affectée par ces changements. L'individu s'est fait son monde, il a des enfants, etc. A la quarantaine, il se pose des questions existentielles : Pourquoi a-t-il fait cela ?, à quoi cela peut-il bien servir ? Un sentiment s'installe, on pense qu'il n'y a plus rien d'autre à faire que de satisfaire les besoins de l'existence. L'individu va donc avoir recours à des choses et à des valeurs dont on conçoit mal l'existence. Les sesqui-carré de la Lune progressée et de Saturne est une indication de la dualité qui deviendra plus profonde entre 40 et 41 ans, lors du bi-quintile et du quinconce. On se dit que l'on a à peine éprouvé les petites nouveautés de la vie, que l'on a laissé passer sa chance de les éprouver.

Vers 42 ans, chez l'homme, il y a une diminution de la tension sexuelle. Des sentiments d'infériorité et de crainte y sont liés qui sont souvent la source de toute une suite de comportements et surcompensations dans cette période de vie. Ceux qui se sont conformés aux règles de la société retrouvent une chance de s'orienter vers eux-mêmes, ce fait est symbolisé par l'opposition d'Uranus. Les peurs peuvent désorienter et beaucoup de gens tournent en rond. Toute remise en question mal comprise peut aboutir à des troubles divers, comme des divorces, des changements d'orientation, des déménagements, des pertes financières, etc. Plus l'ego est ancré dans la psyché, plus cette crise peut être difficile. Le choc de retour de l'inconscient que l'on subirait éventuellement provient d'une identité négative ou d'un choix prématuré, d'une identité au cours de l'adolescence.

Lors de l'opposition de la Lune progressée et de Saturne, sur leurs positions radicales, lors de la 44e année, il peut y avoir une aggravation de la crise de 42 ans. Une solution à cette crise doit être trouvée. Les aptitudes de façonnage de l'individualité (Uranus) subissent de nouvelles pressions. Les archétypes du père et de la mère demandent de nouvelles orientations, même si l'individu devrait être détaché de ses parents. On remarque que beaucoup de gens sont encore loin d'être détachés de ceux-ci. Ils s'identifient plus longtemps à leur jeunesse lorsque les parents sont encore en vie. Cela oblige l'homme à créer, de façon équilibrée, de nouveaux objectifs pour la deuxième partie de la vie. Lorsque cela est mal vécu, on observe des sentiments destructeurs du genre : “Ça ne sert à rien...”, “Oh !, moi, vous savez, à mon âge...”, des dépressions, de l'instabilité, de l'angoisse, etc.

Cette période est un changement d'une base orientée vers l'extérieur, vers une nouvelle base d'existence orientée vers l'intérieur. Les deux parties sont essentielles au développement d'un humain. Trop de gens continuent de nourrir leurs rêves de jeunesse et sont ignorants vis-à-vis de leurs développements intérieurs. On observe ainsi des gens qui rivalisent avec des jeunes.

Il est nécessaire d'établir de nouveaux objectifs ultérieurs. Vers 46-47 ans, lors du quinconce de la Lune progressée et de Saturne à leurs positions radicales, les tensions peuvent être à nouveau recorrigées. A ce moment, Jupiter peut aider, puisqu'il revient pour la quatrième fois sur lui-même. Cela peut aussi se traduire (le quinconce décroissant est par analogie en rapport à la Maison VIII et le Scorpion), par des problèmes sexuels : la ménopause pour la femme et l'andropause pour l'homme. Il faut remplacer les valeurs déterminantes de l'existence.

Cette période, entre 42 et 49 ans, voit une introversion arriver. Aucune pression extérieure, la profession, la famille, etc. ne devrait influencer le choix d'amis, d'associés, etc. Un mariage qui aura tenu “à cause des enfants” risque fort de se dissoudre sitôt les enfants partis de la maison, à moins qu'une autre raison d'être n'intervienne.

Le sentiment de solitude peut être très fort, avec beaucoup d'anxiété. Beaucoup de gens lâchent tout, pour recommencer leur vie à zéro. Il faut éviter de fuir, face aux réalités et aux responsabilités de la vie (carré croissant de Neptune). On se rend compte également que le corps change et qu'il n'a plus la même résistance qu'avant. Cela peut être traumatisant, car on se rend compte que l'on vieillit. Certaines personnes assimilent le fait d'être aimé à l'approche sexuelle. Le fait de vieillir n'est, pour eux, que plus difficile. Ils ne s'acceptent pas eux-mêmes. Un homme peut rechercher une femme plus jeune, pour cause de la diminution non acceptée de la puissance sexuelle, tandis que la femme a plus de désirs dans la quarantaine que pendant sa jeunesse. Elle accordera plus d'importance à sa beauté et à sa séduction. Il faut apprendre que si tout ce qui est extérieur décline, tout ce qui est intérieur grandit. Les capacités mentales peuvent encore s'accroître, tout dépend comment l'individu a vécu jusqu'ici.

Les vies où la peur et la détresse dominent ne changent pas à ce moment-là, car leur ego se fatigue. Beaucoup de choses positives peuvent ressortir de cette période-là.

Cycle psychologique de 49 à 56 ans.

Cette période correspond au niveau extraverti 14-21 ans. Si un jeune doit s'extravertir normalement, sans excès par un trop ou par un manque. L'adulte doit se rendre compte que la vie se rétracte. La croissance intérieure se stabilise lors du trigone croissant de la Lune progressée et de Saturne, à leurs positions radicales. Cela se passe, plus ou moins, sans heurts, à condition d'avoir mis en pratique le changement et de ne pas s'être arrêté à une phase déterminée. Le besoin intérieur de s'épanouir et de se réaliser peut mettre, à tout moment, l'individu à un stade du développement qu'il n'a pas compris.

Le trigone croissant de la Lune progressée et de Saturne peut indiquer le danger de s'assoupir dans une attitude figée qui ne progresse pas. Le quinconce d'Uranus, à sa position natale, peut se manifester par une frustration créatrice. On continue d'avancer sur la voie que l'on s'est choisie, malgré les résistances que l'on rencontre. Ces résistances sont causées par des convictions internes. Bien des gens ont envie de s'en aller, pas pour tout abandonner, mais pour parler, pour échanger, pour communiquer et pour partager leurs propres convictions.

Pluton a accéléré sa course dans l'espace jusqu'en 1989. Ensuite, il ralentira sa course pendant 120 ans. Tout le monde n'est pas touché, au même moment, par les aspects de Pluton à sa position radicale. Ceux qui sont touchés par un passage difficile de cette planète durant cette période peuvent retrouver une sérénité et une acceptation de la vie : la mort est inévitable, mais ce n'est pas une raison d'avoir peur d'elle. Les sujets de l'au-delà prennent, de plus en plus, d'importance. Le tout est de ne pas tomber dans des convictions trop rigides, par exemple : des sectes ou des mouvements qui ne feraient qu'alimenter nos craintes intérieures. Ceux qui essayent de trouver une recette miracle à ces problèmes souffrent généralement d'un vide intérieur. Il faut qu'ils apprennent à le combler et évitent de le faire de façon intolérante. Celui qui a suivi sa route individuelle depuis la trentaine, constate généralement, vers la cinquantaine, que d'autres individus vont le suivre comme une sorte d'exemple. Ceux-ci le suivent parce qu'ils n'ont pas répondu à l'élan interne qui les poussait à se réaliser. Ceci se passe lors du deuxième carré décroissant de la Lune progressée et de Saturne à leurs positions radicales. Il faut donner un sens à tout ce que l'on a déjà vécu jusqu'à ce stade. Il y a une nouvelle fois une rupture avec le passé. Il s'agit de lâcher les mauvais souvenirs de la crise de la quarantaine et surtout de les évaluer. Les tensions qui en résultent signifient : oser, œuvrer pour sa propre individualité. Pour ceux qui n'ont pas osé être eux-mêmes, ce carré symbolise le maintien d'un masque n'offrant plus de protection contre un vide intérieur qui ne fait que croître sans cesse. Leur seule perspective est d'attendre l'âge de la retraite...

A ce stade, vers l'âge de 50, 51 ans, un gouffre attend la personne qui n'a jamais rien fait d'autre que de gagner sa vie et d'assurer son image de prestige. Uranus (toujours vis-à-vis de sa position radicale) passe, en même temps, à l'aspect de sesqui-carré décroissant. Le carré indique à l'individu si ses conceptions sont valables. Il lui démontre les facettes de son caractère qu'il n'aurait pas (encore) utilisées. Ce carré peut aussi bien faire ressortir des dons que des contenus refoulés.

Ensuite vient le sextile de la Lune progressée et de Saturne, à leurs positions de base. L'intériorisation est le mot-clé de tout ce qui suit le carré. Ceci nous montre ce que représente le danger de ne suivre que l'une des seules possibilités de son potentiel de vie. Celui qui s'est figé ne trouvera pas la paix dans ce sextile, car les sentiments de mécontentement sont provoqués par des réactions inconscientes contre l'inflexibilité du comportement conscient. C'est la raison pour laquelle beaucoup de gens, à cet âge-là, deviennent grognons, souvent de mauvaise humeur, rarement contents. Cela s'accentue encore plus lors du deuxième retour de la Lune progressée (à 55 ans) et de Saturne peu de temps après. Ce sont des années critiques.

Le but de cette période, entre 49 et 56 ans, sert à se préparer au deuxième retour de la Lune progressée et de Saturne, entre 56 et 59 ans. On peut se voir confronté à des attitudes et à des valeurs que l'on avait rejetées dans sa jeunesse, simplement parce qu'elles provenaient des parents. On peut choisir consciemment les valeurs héréditaires qui nous concernent, par exemple : voir ses parents objectivement, dans une perspective nouvelle en établissant une relation réelle d'individu. Il faut aussi éviter toute forme de culpabilisation qui entrave la réalisation personnelle, du Soi. Les résultats biologiques, de tout ce qui a été fait pendant la crise de la quarantaine, ressortent à ce moment-là. Certains franchissent le cap, d'autres se cristallisent. Ces derniers pensent être “trop vieux pour changer”. Les problèmes psychologiques et physiques ne doivent pas prendre le dessus.

Des gens sont amenés à éduquer d'autres gens, à avoir plus de responsabilités envers les autres. On peut donc rendre à la société ce qu'elle nous a donné, sous la forme de l'expérience personnelle. Tout dépend si elle a entrepris de changer son rapport avec la société, de façon consciente et délibérée.

Cycle recherchant un pouvoir de 56 à 63 ans.

Il marque le deuxième retour de la Lune progressée et de Saturne. La période entre 55 et 60 ans ressemble à la période entre 27 et 30 ans. Elle est tout aussi importante. C'est le grand retour des planètes à leurs positions natales, le retour des nœuds, de Jupiter, de la Lune progressée et de Saturne. Toute une série d'aspects apparaissent dans cette période relativement courte, comme le trigone croissant de Neptune, le trigone décroissant d'Uranus, vers 56 ans. Cette période commence lors du demi-carré de Saturne sur sa position radicale qui tombe, en même temps, que le deuxième retour de la Lune progressée.

Le fait de vieillir apparaît comme menaçant. Le corps montre à l'individu qu'il doit accepter de vieillir. Les peurs et les incertitudes reprennent souvent le dessus, sur les réponses conscientes que l'individu attend et qui auraient déjà dû être trouvées. Beaucoup de gens se rendent compte que la vie non vécue rend plus infirme encore que la vie qu'on a osé vivre, quelle qu'elle soit. Beaucoup de gens auraient voulu que la vie soit autre et différente, etc. Des décisions interviennent, par exemple : mettre fin à des situations existantes, des divorces, prendre la fuite (Neptune), tomber malade comme réaction négative devant un excès de sentiments peu supportables. Il y a beaucoup de faux-pas et le désir de recommencer une nouvelle vie, de rompre avec le passé est assailli par la crainte des vieux jours. Il faut, pendant cette période, concrétiser son comportement intériorisé, accorder moins d'importance aux apparences, s'orienter davantage vers des processus intérieurs, ce que l'on commence généralement vers 35 ans.

Celui qui a vécu sa vie positivement, s'éloigne de ses instincts en progressant vers sa réalité propre et unique. Il arrive à comprendre aussi bien ses instincts que ses mobiles conscients. Il y a toujours le danger d'être déchiré par des impulsions et des sentiments contradictoires, car les deux données, conscient et inconscient, sont en elles-mêmes contradictoires. Le premier trigone croissant de Neptune peut indiquer, à l'individu, comment il peut continuer sa route. Il apprend ainsi qu'il y a d'autres valeurs plus importantes que l'ego. Le plus grand danger qui menace l'ego est son inflation. L'individu positif ne cessera de développer son ego, y accordant moins d'importance, sans qu'il y ait inflation. Il peut expérimenter des valeurs plus que personnelles, que ces valeurs se rattachent à une religion ou non. Vécu négativement, le trigone de Neptune se rapporte à des rêves, des souvenirs de jeunesse, avec une vague notion de gloire et d'illusions passées. Certains préfèrent revenir à leur enfance, à leurs rêves, ou alors prennent la fuite.

Si l'ego parvient à marcher, au même rythme que ses progressions intérieures, il apprend à relativiser. Ceux qui arriveront au troisième retour de la Lune progressée et de Saturne ne sont pas aussi vulnérables que lors des deux précédents retours. Cela dépend de ce qu'ils ont mis en œuvre dans le passé. La mort paraît aussi importante que la naissance, c'est pourquoi un équilibre, entre les parties conscientes et inconscientes, s'avère indispensable. Plus, la personne vieillit, plus, elle rentre dans le monde dont elle a eu tant de mal à sortir en étant enfant. Tout ceci peut être un accomplissement final de l'individu. A partir de 63 ans, la sagesse peut être une amie quotidienne.

Cette période, entre 56 et 63 ans, est une seconde naissance potentielle ou une seconde chance de transformer son caractère, la nature de ses relations, etc. C'est maintenant que s'établit le programme des années suivantes, au moins jusqu'à 70 - 72 ans. Il faut simplement apprendre à aller plus loin dans sa propre voie, en récoltant les fruits de ses efforts ou, du moins, à les évaluer de façon objective. Une question se pose : Que reste-t-il de ses efforts ?

Cycle physique ou organique de 63 à 70 ans.

A partir de 63 ans, on revient sur ses pas, on devrait avoir intégré les parties conscientes et inconscientes de la psyché. Ceux qui se sont cristallisé finissent leurs vies séniles. Les autres se rendent compte que la vie valait la peine d'être vécue. Si certains deviennent séniles, c'est que leur ego est fatigué, qu'ils ne veulent plus combattre pour la vie. L'individu se ramollit et les énergies destructrices agissent beaucoup plus vite. Ceux qui ont réussi à rester créatifs et à se battre, peuvent approcher de près les domaines de l'au-delà (zen, techniques spirituelles, etc.). D'autres personnes voient leur œuvre perdurer au-delà de leurs vies, comme Dali, Einstein, Jung, le Christ, Bouddha, Confucius, Staline, de façon plus ou moins permanente. Il est difficile de parler de cette période ; les mots ne suffisant plus.

Cycle après 70 ANS

Il s'agit de s'étendre au fond de soi-même. Seule la sagesse est d'un grand secours. Si on parvient à dépasser la crise de 70 ans, on peut aller encore plus loin. A 84 ans peut survenir une quatrième naissance. Les domaines les plus élevés sont alors recherchés.

Comprendre l étude astrologique d une relation

Publié le 4 octobre 2017 à 0:10 Comments commentaires (0)

Si l’astrologie est connue pour être l’outil par excellence pour établir le thème natal ou l’horoscope d’un natif, elle s’impose également comme l’un des supports divinatoires les plus efficaces pour répondre aux questions relatives au sujet affectif.


La compatibilité amoureuse selon l’astrologie

D’après les experts dans les arts divinatoires, notamment en astrologie, il n’existe pas de hasard dans une rencontre amoureuse. Ils supposent effectivement que des connexions non visibles peuvent parfaitement se manifester en de véritables liens. Autrement dit, notre conscient sait ce que nous cherchons, mais ne nous délivre pas tout ce que nous sommes capables de réaliser. Pour que nous ne passions pas à côté d’une relation pouvant être fructueuse, les astrologues ont mis au point des techniques permettant d’obtenir des informations importantes en matière d’affinités amoureuses. Parmi les supports les plus courants dans ce domaine figurent le tarot de la roue astrologique.


On a tendance à penser que se ressembler est nécessaire pour former un couple idéal. Certes, mais cette ressemblance constitue souvent la seule motivation pour concrétiser la relation. Autrement dit, les gens qui pensent de cette manière peuvent être tentés à sortir avec des signes opposés, mais n’osent pas par peur de la différence. Cependant, il faut noter que les zodiaques qui s’opposent peuvent bien apporter de l’harmonie dans leur couple en se complétant au fil du temps. En effet, deux individus de même signe retrouveront leur situation amoureuse sans avancement, car la monotonie prend vite place au sein du couple. Dans le cas inverse, ils auront la possibilité de s’épanouir puisque les préceptes d’autres planètes contrebalancent leur incompatibilité.


La position de la lune et la synastrie

L’astrologie suppose que l’intimité émotionnelle peut être estimée par rapport à la position lunaire. Elle avance que la situation lunaire d’un individu interagit avec tous les éléments constituant la carte du ciel de son (sa) partenaire. Si par exemple, la Lune se positionne de la même manière dans les signes des deux tourtereaux, cela peut être un indice incontestable d’affinité, même si les zodiaques sont opposés. Le couple partage donc certaines sensibilités et besoins affectifs. Dans la majorité des cas, il ne déploie que peu d’efforts pour pouvoir vivre harmonieusement. Néanmoins, bien que les natifs présentent une importante complicité d’après l’étude de leur thème astral, une complexité peut être occasionnée par certains comportements incompréhensibles. Ces derniers sont souvent liés à des mécanismes internes engendrant de la froideur ou empêchant l’une des parties à exprimer ce qu’il ressent. Pour plus d’informations sur votre synastrie, sachez que des sites de tirages de tarot offrent aux internautes la possibilité de connaître la compatibilité dans le couple


Étudier les cartes du ciel pour déterminer les soucis dans un couple

Si vous pensez que vous n’êtes pas compatible avec votre partenaire, avant de mettre un terme à votre relation, prenez le temps de connaître le véritable fond de votre problème. Il se peut que votre conjoint ait une part de sa personnalité qui l’empêche de faire le pas. Sachez qu’une telle situation nécessite un éclairage plus approfondi basé sur l’étude de votre carte du ciel. En confrontant cette dernière à celle de votre partenaire, vous déterminerez facilement le mode affectif à adopter dans votre relation. À noter que certains sites spécialisés en tirage de tarot proposent une étude gratuite de thème astral.

Numerologie et les nombres secondaires

Publié le 20 juillet 2017 à 10:15 Comments commentaires (0)

je vous propose de découvrir le symbolisme des nombres secondaires qui sont utilisés en numérologie

10 Le nombre 10 est un véritable retour vers l'uni après un premier cycle plus ou moins réussi. La roue tourne, son mouvement dépend de ce qui été accompli jusque là. Le nombre est en relation avec un progrès et un renouvellement.

11 Le nombre 11 symbolise, outre sa nervosité et son intelligence, l'ambition, le courage, une certaine lucidité sur sa valeur, une bonne confiance en soi et on dit qu'il voit les choses avec recul, tout en étant excessif.

12 Le nombre 12 inverse les énergies, tout en les laissant reliées. Début d'une formation, sacrifice, il faut lâcher quelque chose pour aller plus loin et progresser. Le nombre peut aussi être en rapport au temps.

13 Le nombre 13 effraie parfois, car il est en relation avec la mort, symbolique et initiatique, suivie d'un renouveau et d'une résurrection. Le nombre est rapport au travail, il peut évoquer un arrêt. Relié parfois à l'éternel féminin, il est positif sur le plan affectif.

14 “Karmique”, le nombre 14 est en relation avec les obstacles et, différemment, avec la sexualité. Il arrive que le nombre freine les désirs et les passions. Une certaine sobriété intervient, les changements sont limités, rendant nécessaire de s'arranger avec les circonstances.

15 Le nombre 15 est en relation avec les désirs, les attirances, les passions, le sexe, l'amour charnel, les malchances et autres afflictions. Favorable sur le plan matériel, ce nombre est parfois relié à la magie noire.

16 “Karmique”, le nombre 16 est relié aux changements non désirés, aux dangers, aux retours de bâton et autres coups du destin. Il est aussi lié au renouveau de l'Esprit.

17 Le nombre 17 est positif, car il est en relation avec les espérances récompensées et l'inspiration positive. Il peut indiquer un côté rêveur ou une protection. Relié au Cosmos, il a un lien avec tout ce qui touche les astres.

18 Le nombre 18 est lié à l'utopie, à l'illusion et autres chimères. Déceptions, tromperies, mais aussi un rapport avec le foyer et la famille, il ne demande rien de mieux que de construire.

19 “Karmique”, le nombre 19 est en relation avec la joie, la plénitude, l'amour, le bien-être et le succès. Mais il peut signifier tromperie, aveuglement et sécheresse dans sa face négative.

20 Le nombre 20 est un sursaut de conscience et de connaissances. Ce nombre permet l'aide des autres. Il est en relation avec la médecine et ses dérivés.

21 Le nombre 21 se rapporte à la créativité, au dialogue et à l'expression (2 + 1 = 3), éventuellement ayant un impact avec l'étranger, avec le monde. Certains annoncent le succès quand ce nombre intervient.

22 Nerveux, puissant, le 22 est en relation avec les grandes constructions. Le nombre peut avancer de son côté, sans ce soucier des autres. Audace, obstacles et troubles peuvent être au rendez-vous.

23 Le nombre 23 est en relation avec la victoire et l'exploit et tout ce qui pousse à mériter la notoriété et à la réputation. Le nombre peut aussi montrer les soutiens permettant de flirter avec le succès.

24 Le nombre 24 est en relation avec la féminité, les soutiens féminins ou les obligations liées au monde affectif.

25 Le 25 va devoir lutter pour sa réussite. : Ce nombre symbolise entre autres une lutte pour conquérir sa place au soleil. Il faut travailler, agir et vaincre les difficultés pour s'établir.

26 Le 26 doit lutter pour mener à terme ses travaux. Un climat parfois lourd peut peser autour de lui : jalousie, envies, intrigues...

27 Le 27 est en relation avec le pouvoir et l'hégémonie, car l'intelligence pousse au succès. Les idées nouvelles sont positives.

28 Le 28 est un nombre associatif. Il pousse aux associations profitables. Il renforce les soutiens, permettant une meilleure collaboration et consolide le mariage.

29 Très émotif, le 29 tend à se disperser. S'il est maîtrisé, il peut arriver à de grands résultats concernant les projets originaux.

30 Favorisant l'expression artistique et créative, le 30 est un signe de réussite. Quelquefois, ce nombre est relié à Judas. Autrement dit, il se fait signe d'une trahison.

31 Parfois dur, le nombre 31 a besoin de construire, ceci dans de bonnes conditions et grâce à la chance. Il peut subir le contrecoup de son arrogance, car il déteste être freiné. Dans certains cas, la passion peut susciter quelques soucis.

32 Parce qu'il peut occasionner un manque de détermination et parce qu'il peut saper la volonté, le nombre 32 occasionne facilement des retards et des mécontentements. Risques, déboires revers, final malheureux, ce nombre n'est pas là pour rendre heureux.

33 Nombre-maître, le 33 est un nombre positif, alliant le succès à la stabilité. Toutefois, le nombre n'oublie pas les responsabilités inhérentes à toute réussite.

34 Occasionnant des tensions, le nombre 34 peut se perdre en pourparlers rigides, en litiges, altercations, ruptures et autres troubles provenant de problèmes de communication.

35 Sachant rester à sa place, le nombre 35 se positionne exactement là où il faut pour aboutir au succès. Il sait faire preuve de discrétion et de retenue. Il ne fait pas de publicité intempestive. Quelquefois, on le trouve en relation avec les études ou avec la recherche scientifique.

36 Annonçant parfois des avantages dus au mérite, le nombre 36 évoque un succès. Il est également en rapport aux voyages, à l'étranger et à l'idéalisme.

37 Le nombre 37 est en relation avec les soutiens et les appuis. Il occasionne également des amitiés sincères. Il favorise des mariages féminins.

38 Le nombre 38 est en relation avec les appuis et amitiés féminines. Il favorise les mariages masculins.

39 Le nombre 39 favorise les rivalités, ceci aussi bien en amour que dans les affaires.

40 Le 40 est le nombre de l'attente. Il est également en rapport avec les restrictions, les manques, les peines et le châtiment. En rapport avec les désillusions, il occasionne des pertes.

41 Nombre passionnel, le 41 entrave le raisonnement, alliant scandales et séduction. L'instinctif peut dominer la raison.

42 Nombre de l'amour partagé, le 42 est relié à l'altruisme, au dévouement et à la générosité du cœur. Ce nombre tourne autour des liens et des relations, y ajoutant parfois quelques antagonismes.

43 Quelquefois cérébral, le nombre 43 peut indiquer un amour platonique, mais aussi parfois idéal. Ce nombre est également en relation aux grossesses et aux naissances.

44 Concret et matérialiste, le nombre 44 étant rapport à l'argent. Sur le plan relationnel, il annonce du solide et la stabilité. Sur le plan amical, aussi.

45 Dur sur le plan émotionnel, le 45 évoques une trahison, le désir d'aller voir ailleurs, des luttes et des déboires. Le couple peut souffrir.

46 Le nombre 46 peut nuire sur le plan relationnel. Il indique parfois des relations difficiles. Résignation, séparation, voire infidélité, le nombre peut faire souffrir.

47 Le nombre 47 peut dominer ses passions et agir de façon moins instinctive. Cela peut signifier que l'amour peut vaincre, mais après quelques contrecoups.

48 Le nombre 48 peut transgresser les interdits. Les amours peuvent être étranges. Il est courant d'observer quelques séparations ou autres brouilles avec ce nombre.

49 Relié quelquefois aux amours secrètes, le nombre 49 nécessite une grande prudence pour être bien vécu.

50 Aimant faire ce qu'il veut, le nombre 50 aime agir dans la liberté. S'il peut évoquer un bonheur, il peut facilement papillonner de cœur en cœur, tant sa curiosité est grande.

51 Le nombre de 51 est en relation avec des gens possédant un certain magnétisme. Ceux-ci peuvent devenir des ennemis. Ce nombre est également en rapport avec de grandes responsabilités concernant la défense et la loi.

52 Le nombre 52 époque une ou des femmes posant un problème. Il n'est pas rare d'observer de la haine avec ce nombre.

53 Recherchant le pouvoir et la confrontation, le nombre 53 n'a pas peur des menaces, quelle que soit la puissance des adversaires. Quelquefois, le nombre est en relation avec les armes.

54 Le nombre 54 nous avertit de faire attention et d'être méfiants, car il est en relation avec des dangers, des ennemis et des intrigues.

55 Le nombre de 55 évoque une réussite malgré des obstacles, car il ne lésine pas sur les efforts pour arriver à ses buts. Il aime les défis et les combats.

56 Le nombre 56 peut accéder au succès, mais cela après quelques efforts, quelques rivalités et quelques ennemis découragés. La réussite vient après le combat.

57 Plutôt combatif, le 57 aime les défis. Ce nombre n'aime pas la simplicité et la paix. Il peut se complaire dans les luttes, les adversités, disputes, aveuglements et autres contrariétés.

58 Le nombre 58 peut-être en relation avec des menaces suivies de remords et de chagrins.

59 Un brin paranoïaque, le nombre 59 se fourvoie facilement dans les obsessions et autres comportements problématiques entraînant quelques emportements. C'est un nombre à surveiller.

60 Le nombre 60 propose une attirance favorisée par quelques faiblesses. Il arrive d'éprouver quelques peines, demandant à lutter, le comportement personnel étant en cause.

61 Le nombre 61 propose quelques déboires, suite à quelques catastrophes ou autres événements imprévus. Heureusement il est toujours possible de retourner la situation à son profit et de triompher de l'adversité.

62 Le nombre 62 est plutôt dur. Dispute, sanction, peine, emprisonnement, ce nombre est en relation avec des épreuves à passer.

63 Le nombre 63 de rapport avec la fatalité. Adversaires, épreuves, maladie ou lésions sont en rapport avec ce nombre. Heureusement, on n'en sort grandi, grâce au tact, à la réserve et la juste mesure.

64 Connu pour être instable sur le plan financier, le nombre 64 est en relation avec les fluctuations financières.

65 Plutôt positif, ajoutant appuis et soutiens, le nombre 65 favorise la richesse en général.

66 Le nombre 66 est souvent en relation avec les appuis et la protection féminine. Parfois, le nombre est en relation à l'armée.

67 Parfois instable, le nombre 67 est en relation avec l'alternance entre le succès et infortune. Normalement, à la fin, tout s'arrange.

68 Le nombre 68 a mauvaise réputation. Il est en rapport avec les mauvais placements, avec les spéculations infructueuses, avec la dilapidation des richesses et parfois aussi avec une prodigalité désastreuse.

69 Plutôt positive, le nombre 69 évoque la chance, la réussite et le succès, ainsi que tout ce qui accompagne. Il arrive dans de rares cas que de graves fautes empêchent ce succès.

70 Le nombre 70 facilite les associations, c'est pourquoi il est souvent en relation avec les mariages heureux.

71 Le nombre 71 évoque la réussite par son propre mérite.

72 Le nombre 72 semble positif sur le plan financier. En effet, on lui attribue l'aisance, les bons placements, la richesse et la gloire.

73 Le nombre 73 est à la fois bon et dangereux sur le plan financier. S'il peut évoquer des rentrées d'argent imprévues, il faut être mis en garde contre le désordre, l'instabilité et la prodigalité.

74 Parfois, le nombre 74 se montre chanceux sur le plan financier. Il faut toutefois faire attention à l'instabilité qui proviendrait d'une mauvaise gestion.

75 Positif que sur le plan financier, le nombre 75 pousse à s'élever, ceux-ci par son propre mérite.

76 Quelques déboires sur le plan financier sont à craindre concernant le nombre 76. Ce n'est pas un favori de la chance et il ne faudrait pas accorder sa confiance à n'importe qui.

77 Le nombre 77 nous avertit d'être prudents en ce qui concerne l'argent ne provenant pas du travail personnel. Il est le plus profitable sur le plan spirituel que sur le plan matériel, car il peine à garder ses biens.

78 Le nombre 78 symbolise l'argent et autres biens acquis par les efforts personnels. Il sera difficile de les conserver sans efforts.

79 Plus solitaire, le nombre 79 peut mal diriger les efforts, il est parfois difficile de continuer.

80 Le nombre 80 doit avoir les pieds sur terre. Négatif pour les rêveurs, il oblige à concrétiser ses idées.

Tout savoir sur la catoptromancie

Publié le 13 juillet 2017 à 9:15 Comments commentaires (0)

Le miroir dispose de son importance parmi le lot des choses utilisées dans la vie courante. Le plus souvent, il sert à vérifier notre image avant de sortir de chez soi. Cependant, cet objet peut nous révéler plus que notre reflet. Ce fait relève d'une technique de voyance appelée la catoptromancie ou la divination par le miroir.


L'origine de la catoptromancie


Encore peu connue du grand public, la catoptromancie est une méthode de divination utilisée depuis l'antiquité. Il est difficile de définir la période exacte de son apparition. Néanmoins, des historiens ont retrouvé des traces de cet art en Mésopotamie, en Thessalie et en Chaldée. De nombreux récits sur la Grèce et la Perse en parlent également. Cette méthode de divination est issue de l'hydromancie ou la voyance par le moyen de l'eau. Cette pratique est anciennement réalisée avec des plaques de métal polies en bronze, en fer, en argent ou en or. Les devins plongeaient leur glace dans une fontaine d'un temple pour discerner si les personnes atteintes de maladie airaient la possibilité de guérir. Le philosophe Pythagore utilisait également un miroir pour obtenir des prédictions. Mis à part cela, lire l'avenir dans les pierres précieuses était commun dans les temps anciens. Aujourd'hui, ceux qui veulent s'initier à la catoptromancie peuvent se procurer d'un miroir magique dans certaines boutiques ésotériques. À noter que cet art doit s'effectuer dans le respect de certaines conditions.


Comment pratiquer la catoptromancie ?


Notre reflet peut nous révéler des informations assez précises concernant les évènements passés et futurs. Élément omniprésent dans les rites mortuaires chamaniques, ce support de voyance est supposé abriter les esprits de défunts dans le but de guider les vivants. En conséquence, il est devenu l'un des instruments magiques par excellence. Pour réaliser la catoptromancie, il faut que le pratiquant possède une confiance en lui et qu'il soit doté d'un grand équilibre psychique. À souligner que cet art peut être dangereux dans le sens où la fixation prolongée d'un objet lumineux peut endommager les yeux, mais également le psychisme. Effectivement, il s'opère dans une pièce faiblement éclairée par la lumière d'une bougie. Le miroir doit être placé de manière à refléter la flamme de celle-ci. Le consultant doit par la suite exprimer mentalement sa question, tout en arrêtant son regard sur le point lumineux de la chandelle à travers le miroir. Il verra progressivement apparaître une brume servant de présages qui vont envelopper le halo de son visage.


À savoir


Comme les brumes ne seront visibles qu'une fraction de seconde, le pratiquant doit être très attentif à aux images fournies. Les visions formées par les brouillards sont provoquées par l'ambiance produite par l'union de l'obscurité avec la lumière de la bougie et la flamme de l'encens. À cela s'ajoute la concentration approfondie et la fixation de la lumière entraînant un ensemble hallucinogène, d'où la nature hypnotique, imaginaire et caricaturale des flashs perçus. En effet, ces derniers pourront être des représentations déformées ou défilées de personnages spécifiques. En ce qui concerne l'interprétation des présages pour cette méthode de voyance, il convient au pratiquant de faire preuve de grande anticipation et de déployer sa faculté d'observation en se basant sur sa question.

La magie par les bougies

Publié le 8 juillet 2017 à 10:50 Comments commentaires (1)

Je vous propose de découvrir les vertus des bougies. Chaque couleur porte en elle sa propre vibration donc chaque bougie répond à un domaine particulier. La magie des bougies sert à aux invocations d’attirance ou d’éloignement. Pour activer une bougie, il suffit de l’enduire d’huile d’olive raffinée et de graver ses initiales, l’allumer avec une allumette, mettre une photo à ses pieds, faire son vœu, la laisser se consumer et l’éteindre avec un éteignoir.


Méthode pour activer la bougie longue :

Dans une coupelle déposée un peu d’huile, trempez votre pouce et index, badigeonnez la bougie comme suit :

Invocations pour : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du haut jusqu’au milieu de la bougie en la tournant dans le sens des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du bas de la bougie au milieu en tournant.

Invocations contre : tenir la bougie par la mèche, faites glisser vos doigts du milieu de la bougie jusqu’en haut en la tournant dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Une fois la partie supérieure huilée, retourner la bougie, faites de même du milieu jusqu’au bout en tournant.

Pour une bougie plate :

Invocations pour : glisser l’index dans le sens des aiguilles d’une montre

Invocations contre : glisser l’index dans le sens contraire des aiguilles d’une montre


Bougie argent :

Pour : invoquer les anges gardiens, accroitre l’évolution intérieure.


Bougie or :

Pour : les rituels solaires, l’élévation spirituelle.


Bougie blanche :

Utiliser pour les rituels de consécration, d’offrandes, de séances de spiritisme, pour accroitre les facultés psychiques, pour favoriser la paix.

Pour : la pureté, la spiritualité, la foi, la vérité, la sincérité

Contre : le mal être physique, les affaiblissements, le manque de vigueur ou de vitalité.


Bougie bleue :

Pour : la motivation, la détermination, la compréhension, la persévérance, la volonté

Contre : la peine, la mélancolie, le chagrin, la dépression, le manque d’enthousiasme, le repli sur soi.


Bougie grise :

Pour : l’inspiration, l’élévation spirituelle, la poursuite des objectifs, stopper la discorde.

Contre : la négativité, l’indifférence, l’égoïsme, l’autodestruction, les énergies négatives.


Bougie jaune :

Pour : augmenter la force de la pensée, accélérer une guérison, ouvrir l’intellect, stimuler la créativité, favoriser joie et bonheur, aider les timides dans leurs relations sociales, réveiller les talents cachés, augmenter la confiance en soi

Contre : le sentiment de jalousie, le soupçon, l’instabilité, la méfiance, la souffrance physique et morale.


Bougie orange :

Utiliser lors des cérémonies de mariages car apporte la gaité.

Pour : chance et réussite, estime de soi, regain d’énergie.

Contre : l’hypocrisie et la dissimulation

 

Bougie marron :

Pour : développer la télépathie, la clarté des idées, le bien être animalier, ramener les pieds sur terre.

Contre : la désorientation psychique après une difficulté,

 

Bougie noire :

Pour : soutenir les projets à long terme,

Contre : le découragement, le désespoir, le pessimisme, l’abattement, l’injustice, le sabotage, les préjudices.

 

Bougie rose :

Pour : l’harmonie, la réconciliation, la tendresse, trouver la stabilité au sein de couple.

Contre : l’hypersensibilité, l’émotivité excessive.


Bougie rouge :

Pour : renforcer l’amour et la passion, le courage et l’enthousiasme, la force psychique, accroitre le pouvoir de sa volonté, la créativité, stimuler la libido.

Contre : la violence, l’agressivité, la vengeance, la haine, la révolte, les passions dangereuses et incontrôlées, les pannes sexuelles.


Bougie verte :

Pour : l’ambition positive, les rituels d’argent, sécurité financière, le succès, le renouveau, la fertilité, la croissance, la chance, la paix, la stabilité.

Contre : la rancune, la maladie, l’esprit de vengeance, le désordre, les conflits


Bougie violette :

Pour : stimuler la clairvoyance, l’intuition, les travaux spirituels, protéger son environnement, méditation, élévation spirituelle.

Contre : la nostalgie, l’angoisse




Pleine lune de Juillet

Publié le 5 juillet 2017 à 4:40 Comments commentaires (0)

On l'appelle aussi lune des Prés, lune d’hydromel, lune des bénédictions, lune du tonnerre ou lune du Cerf.


On la nomme Lune des Prés car elle coïncide aux premières récoltes. « On récolte ce que l’on a semé ». C’est la lune de la croissance, du succès après l’effort.


Elle s’appelle Lune des bénédictions car c’est le bon moment pour ramasser les herbes magiques, faire des rituels de prospérité.


Les amérindiens la nomme Lune du Tonnerre car les orages sont plus fréquents et Lune de Cerf car elle annonce la repousse des bois des cerfs.


On la surnomme Lune d’Hydromel car le miel est parfait pour fabriquer cet élixir aphrodisiaque si on en croit les romains. D’ailleurs, les jeunes mariés en buvaient une coupe avant leur première nuit. Elle est aussi la boisson des druides, elle apporte force et enthousiasme. (Panoramix s’en sert pour préparer la potion magique). En Grèce, l’hydromel ou ambroisie (immortel) est la boisson des dieux de l’Olympe. Pour les celtes, elle est la boisson des dieux, la bière est la boisson des guerriers.


Ce 9 juillet, la Pleine Lune sera en Sagittaire et elle nous incite à un plus grand besoin de liberté physique et mentale. Sans cette impression de grands espaces, on se sent limité. On se veut ouvert et amical avec les autres. On aime parler et stimuler les autres intellectuellement.

Belle pleine lune à tous.

Carole



Astrologie Sidérale Gemini du 16/06 au 16/07

Publié le 17 juin 2017 à 6:35 Comments commentaires (0)

La personnalité de Gemini

Les caractéristiques fondamentales de Gemini renforcées Mercure octroient naturellement une vive intelligence, le changement et la dualité. Vos principales qualités sont la souplesse mentale, l'intelligence, la facilité de compréhension et surtout l'adaptabilité. Vous vous intéressez simultanément à de nombreux sujets. Vous êtes donc assez instable. Vous avez tendance à disperser vos énergies, à vous agiter, à ne pas approfondir suffisamment un problème, à mener plusieurs affaires de front, à entreprendre un travail avant d'avoir terminé celui déjà en cours.


Le symbole de votre signe évoque à lui seul les contacts humains, ce que vous recherchez souvent. Votre esprit est subtil, ingénieux mais changeant. Vous aimez prendre des initiatives. Vous n'aimez pas la lutte et vous surmontez généralement les difficultés en les contournant habilement. Votre signe est essentiellement intellectuel. PENSER est le mot qui l'exprime le mieux ; vous pensez, raisonnez, étudiez, comparez. Vous avez généralement un bon jugement. Vous apprenez vite et facilement. Vous assimilez rapidement des connaissances variées et pourriez acquérir une vaste culture.


L'influence que Mercure exerce sur Gemini donne un mental alerte, souplesse de caractère, tact, diplomatie et un esprit continuellement en effervescence, prêt à capter toutes les idées mais aussi à les exprimer soit par la parole ou la plume. Avec vous la conversation ne languit pas. Il vous arrive même de l'accaparer souvent. Mais on a plaisir à vous écouter. Cette importance du verbe vous attire vers les moyens d'expression, les papiers, les écrits et c'est à retenir au point de vue professionnel.


On vous dit instable. Il est vrai que cette vivacité d'esprit peut provoquer des changements fréquents, de trop brusques volte-face, et des attitudes fantaisistes et désordonnées. On note parfois un esprit critique trop prononcé. Dans certains cas le destin peut souffrir du manque de décision et de volonté.


En compensation vous vous adaptez aux conditions d'environnement et aux circonstances les plus difficiles et inattendues. Une jolie pirouette qui amusera les spectateurs qui vous guettaient du coin de l'œil du reste, et vous retomberez sur vos pieds pour repartir. Cela peut se traduire aussi bien par un bon mot qui fait rire ou par un retournement de situation qui étonne. Vous avez de bonnes dispositions pour l'étude, embrassant les sujets les plus variés, mais plus particulièrement les études scientifiques ou littéraires. Vous restez jeune de caractère. Vous aimez la lecture et les voyages.

Economisez surtout vos forces nerveuses et ne vous irritez pas inutilement. En cas contraire, vous pourriez souffrir de maladies affectant le système nerveux ou l'appareil respiratoire (prédispositions aux pleurésies, bronchites, et dans les cas graves tuberculoses). Vous auriez également tendance aux affections ou accidents touchant les épaules, bras, mains et doigts.


La vie professionnelle de Gemini

Vous devrez votre succès à votre ingéniosité, votre diplomatie, votre sens de l'opportunité, votre faculté d'adaptation et votre facilité d'exécution. Vos échecs pourraient provenir de la dispersion de vos efforts et de votre hésitation. Evitez les travaux routiniers que vous ne pouvez supporter, choisissez une occupation où la tâche est variée, où vous passez d'un service à un autre et surtout déplacez-vous, voyagez. C'est parfois ce qui est à craindre chez vous. Il peut en effet vous arriver qu'à peine le but atteint et le succès confirmé, vous vous dirigez vers un autre objectif.

Votre destinée sera changeante et mouvementée avec des alternatives de hauts et de bas qui dépendront des conditions ambiantes, de la faveur ou de l'antagonisme des personnes de l'entourage familial ou professionnel. 

Les finances de Gemini

Gemini accorde généralement des gains par des occupations multiples. Vous pourriez donc avoir plusieurs sources de revenus, dont deux particulièrement importantes. Les fluctuations seront rapides, répétées et vous vous livrerez à de nombreuses transactions. La fortune est plutôt changeante. Vous aurez d'autant plus de chance financièrement si vous exercez une profession du genre de celles énumérées plus haut ; vous pourriez également tirer des bénéfices en plaçant des capitaux dans une entreprise semblable.


La vie sentimentale de Gemini

Votre dualité apporte une certaine instabilité à la vie affective. Votre affabilité, votre sociabilité, peuvent vous apporter des succès faciles mais il serait souhaitable que votre libre arbitre intervienne pour combattre le danger d'instabilité. Fréquemment ce signe annonce plusieurs unions. Vous pourriez vous marier assez jeune, éventuellement avec une personne connue lors d'un déplacement. L'union est parfois célébrée en dehors de la résidence habituelle. Ou le foyer conjugal est transporté en un autre lieu que celui habité précédemment.


Rarement passionnés, les Gemini ne sont ni jaloux ni possessifs. Ils ne démontrent pas leurs sentiments par des manifestations d'affection et ils oublient même de dire à leur partenaire qu'ils l'aiment. Ce signe est celui qui se rapproche le plus de l'amitié amoureuse. Chez eux tout est cérébral. Ils ont besoin de la présence de la personne aimée et surtout de gaieté, de compagnie, d'échanges, de contacts.


Les affinités de Gemini

Complémentarité élémentaire avec le signe de Feu opposé (180° Sagittarius (17/12 au 14/01)

Bonne entente avec les signes en sextiles (60° soit les deux autres signes de Feu Ariès (15/04 au 15/05) et Léo (18/08 au 17/09)

Bons accords avec les signes en trigone (120° soit les deux autres signes d’Air : Libra (18/10 au 16/10) et Acquarius (14/02 au 14/03).

Affinités planétaires avec VIRGO (18/09 au 17/10), signe mercurien.


Les loisirs de Gemini

Vous appartenez au signe qui pousse le plus aux voyages. Vous donnez la préférence à de nombreux petits déplacements répétés, effectués rapidement, plutôt qu'à de rares voyages lointains. Les voyages de plaisirs, d'agréments, vous enchantent. Vous pourriez aussi aller vers les pays chauds. Vous affectionnez la marche à pied et l'alpinisme.


Notions astrologiques

Vous êtes particulièrement sensible aux cycles de 13 ans, 20 ans et 33 ans On relèvera donc les âges suivants : 13, 20, 26, 33, 39-40, 46, 53, 59, 66, 72, 79. Assez fréquemment un changement remarquable dans la vie a lieu à l'âge de 39 ans révolus, soit la 40e année de vie.



Extrait de " Votre signe Astrologique n'est pas celui que vous croyez " de Jacques Dorsan, Editions Garancières.


Pleine lune du 9 juin

Publié le 8 juin 2017 à 11:20 Comments commentaires (0)

Qu’elle soit de miel ou des fraises, rose ou chaude, la Lune sera belle et bien pleine ce 9 juin.

Elle porte le nom de Lune des fraises car elle coïncide avec le début de la récolte des fraises en Amérique du nord.

Il arrive quelque fois que la Lune prenne une coloration rosée à cette période de l’année. Alors que le temps réchauffe, l’éclat lunaire est filtré ce qui teinte la lune en rose orangé.

On la nomme aussi la Lune Chaude puisqu’elle marque le début de l’été.

On l’appelle aussi Lune de miel car durant le mois de juin nombreux sont les mariages. Cette lune porte bonheur, elle renforce l’amour.

La lune de miel est le mois lunaire suivant les noces. Ces 28 jours, supposés les plus heureux du jeune couple, sont souvent consacrés au voyage de noces, si bien que l'expression lune de miel désigne souvent ce voyage exceptionnel.

L’histoire nous rapporte que cette expression « lune de miel » signifie la consommation de boissons sucrées, avant, pendant et après les cérémonies du mariage car ces boisons étaient censées posséder des vertus aphrodisiaques, favoriser la fécondité et apporter le bon augure pour les jeunes mariés.

L’hydromel chez les peuples germaniques

Le sucre par les Hindous et les Chinois

Le miel en ancienne Égypte

La « lune de miel » prolonge les sacrements du mariage et complète cet important rite de passage dans le but d’assurer les meilleures conditions pour que le couple puisse procréer 

Ce 9 juin la Pleine Lune sera en Scorpion, attendons-nous à une lune passionnante et passionnée.

Belle pleine lune à tous.

Carole



la mythologie des Noeuds Lunaires

Publié le 7 juin 2017 à 8:50 Comments commentaires (0)

Il faut aller en Inde pour découvrir la légende liée aux Noeuds lunaires.

Vishnu servit un breuvage magique sacré garantissant l’immortalité aux dieux et aux autres planètes, Après que les divinités et les astres en eurent bu, le Soleil et la Lune découvrirent qu’un dragon démon s’était caché dans la pièce et avait bu lui aussi la potion. Le dragon voulu dévorer les deux luminaires, mais Vishnu s’interposa et coupa le le démon en deux.

Ayant bu de la boisson magique, il devint également immortel. Il ne mourut pas, mais généra deux créatures. La tête du dragon resta au Nord et sa queue fut maintenue au Sud. Lors d’éclipses, on peut voir sa tête ou sa queue tenter de détruire le Soleil ou la Lune. C’est pourquoi des catastrophes peuvent toujours survenir avec ces corps. Le dragon est un animal, un démon et non un dieu. C’est pourquoi il y a toujours quelque chose d’inconscient, d’instinctif et d’animal dans l’effet des Nœuds.

L’autre mythe lié aux Nœuds lunaires nous vient d’Alexandre le Grand et le nœud gordien. Celui qui arriverait à défaire le nœud géant aux portes de la ville se verrait remettre les clés de la cité. Alexandre prit son épée et trancha dans le vif. Une fois le nœud coupé et défait, il reçut les clés attendues. Mais alors qu’il était ailleurs en conquête, le nœud se reconstitua par lui-même et il perdit ainsi la cité. Simplement parce qu’il n’avait pas pris le soin de ranger la corde. Tant qu’une faiblesse subsiste, elle peut renverser toute forme de pouvoir, si l’on n’y prend garde.


Astrologie Sidérale Taurus du 16/05 au 15/06

Publié le 18 mai 2017 à 8:15 Comments commentaires (0)

La personnalité du Taurus

Le Taurus se symbolise par une tête de TAUREAU, animal lourd et puissant, marchant lentement pas à pas, toujours paisible s'il n'est pas attaqué mais furieux lorsqu'il est provoqué. Le Taurus se caractérise par une certaine lenteur à se décider, il fait preuves de patience et de persévérance ; Il réfléchit, délibère avant de passer à l'action. Mais, une fois la décision prise, il poursuit son but avec un entêtement bien marqué. Il se montre calme, capable de discernement. Il n’apprécie guère de changer de méthodes et il manque parfois d'initiative pour entreprendre du nouveau.

Sa plus grande qualité est la stabilité. Il aime le travail régulier et bien fait. Son plus grand défaut est l'entêtement ; il est aussi difficile de le faire changer d'avis que le paysan a du mal à faire faire demi-tour à sa bête lorsqu'elle est arrivée au bout du chemin.

TAURUS est un signe de Terre et régit les biens matériels. C'est pourquoi il désire " posséder ". POSSEDER est le mot clé qui exprime le mieux ce signe et son caractère. Le sens acquisitif est puissant et il sait apprécier les biens matériels et les bonnes choses de la vie que lui procure l'argent. Il recherche le confort, le luxe et aspire à une vie paisible et tranquille. La vie à la campagne lui convient mieux, car il apprécie les beautés de la nature. Pourtant, aime les distractions, les spectacles, les vacances, et ne s’en prive pas.

VENUS, sa planète maitresse, apporte un caractère doux, aimable et sociable. C'est aussi ce qui l’attire vers les plaisirs et les bons côtés de la vie. il aime la beauté physique, l'esthétique, l'harmonie et par voie de conséquence les arts, notamment la musique, le chant, la peinture.

La vie professionnelle du Taurus

Il doit sa réussite à sa seule volonté, à sa persévérance, à sa persistance dans l'effort et à sa grande puissance d'exécution. Il est apte à effectuer un travail régulier et routinier. Le destin s’oriente vers la matérialité. Taurus attache une grande importance à la sécurité matérielle et il travaille beaucoup pour se l'assurer. Le Taurus se fait apprécier par son entourage grâce à sa discrétion et à son dévouement. Son ambition est de vivre en paix dans une maison confortable et un compte en banque bien rempli. Il ne lui en faut pas plus pour être heureux

Les finances du Taurus

En général, TAURUS est le meilleur signe zodiacal au point de vue financier. On annonce une grande régularité dans les gains et accumulations de biens en raison d’efforts soutenus, de son âpreté aux possessions matérielles, de son sens de l'économie et finalement de la chance pure que confère ce signe en cette matière.

Il gère très bien sa fortune et celle des autres ; lorsque dans un mariage l'un des deux conjoints est TAURUS c'est à celui-ci qu'il faut confier le soin du patrimoine. Des héritages, très souvent, viennent augmenter la fortune.

La vie amoureuse du Taurus

Taurus a des dispositions aimantes très prononcées. Il est de nature émotive et affectueuse. En amour, il fait preuve de loyauté, de constance, de patience, mais il exerce trop d'emprise ou de domination sur son entourage. Ses désirs sont puissants, son besoin de plaire est vital, ce qui lui apporte de nombreux succès sentimentaux. Généralement fidèle, il n’est ni dupe ni esclave. Les vraies amitiés féminines sont plutôt rares, mais les inimitiés féminines par contre sont fréquentes. L'union est généralement précoce. Ce signe est fécond et il pourrait donc avoir de nombreux enfants.

Les affinités du Taurus

Complémentarité élémentaire avec le signe d'Eau opposé (180°;) Scorpio (17/11 au 16/12)

Bonne entente avec les signes en sextiles (60°;) soit les deux signes d'Eau Cancro (17/07 au17/08) et Pisces (14/03 au 14/04).

Bons accords avec les signes en trigone (120°;) soit les deux signes de Terre : Capricornus (15/01 au 13/02) et Virgo (18/09 au 17/10).

        

Extrait de " Votre signe Astrologique n'est pas celui que vous croyez " de Jacques Dorsan, Editions Garancières.

Astrologie : le cycle organique

Publié le 8 mai 2017 à 11:35 Comments commentaires (0)

A partir du spermatozoïde et de l'ovule, le fœtus est parvenu à terme. La naissance, moment qui détermine la première respiration, l'horoscope de naissance, est le premier grand choc de l'existence. Il n'y a ni conscience, ni sentiment du moi.


La petite enfance est déterminée par une série d'images et de formes qui prennent leurs formes dans l'inconscient collectif. L'enfant vit au jour le jour, n'éprouvant pas la réalité quotidienne. Seul un petit nombre de choses, dont il a une très faible conscience, retient son attention. Il vit instinctivement et n'a pas de mémoire cohérente pendant ces premières années de la vie. Il y a juste quelques îlots qui surgissent de l'inconscient collectif. L'ego se forme pourtant à partir de ces îlots.


Dans la Genèse, il est dit que Dieu sépara la terre des eaux. Il découvre le monde et perçoit ses premières sensations. Ses gros yeux étonnés sont la preuve que son “enregistreur biologique” est en marche. Il enregistre ce qu'il relâchera plus tard dans la vie, sous une forme ou une autre. Son corps se forme d'après l'hérédité et les règles génétiques. Cela contribue à former soit une croissance harmonieuse, soit des frustrations.


Lorsque Saturne et la Lune progressée forment leur premier demi-sextile à leurs positions natales, ce qui se passe entre 2 et 3 ans, l'enfant commence à parler, d'abord de lui-même à la troisième personne, comme s'il s'agissait d'une donnée séparée et objective. Il apprend alors son nom. Après cela, sa conscience augmente rapidement, surtout en contenus. Le contact avec les autres joue un rôle de plus en plus important. C'est sa première socialisation. Ceci est symbolisé par le premier carré croissant de Jupiter à sa position radicale.


Entre 3 et 4 ans, il se tourne de plus en plus vers l'extérieur et s'identifie à son nom. L'ego commence à se détacher de façon plus claire de l'inconscient collectif. Il a le sentiment d'être quelqu'un et de se distinguer d'un autre quelqu'un. C'est le moment du premier demi-carré croissant de Saturne et de la Lune progressée à leurs positions radicales. Après le moment où il dit “JE”, le développement s'opère plus souplement. L'aspect de demi-carré passe au sextile, puis au quintile, en ce qui concerne Saturne et la Lune progressée.

 

L'enfant apprend chaque jour de nouvelles choses par l'expérience et les contacts. Il commence à utiliser sa mémoire. Il n'a que peu ou pas de problèmes, car il a peu d'intérêt pour ce qui se passe en dehors de lui. C'est le moment des contes de fées, autre forme de participation mystique. C'est aussi le moment où il pose des questions essentielles : “Pourquoi le monsieur... ?” “Pourquoi les choses... ?”, “C'est quoi la mort ?”, etc.


A cet âge, il attend des réponses justes et préfère qu'on lui dise : “Je suis désolé, cela me gène de te répondre”, plutôt qu'on lui raconte des histoires de choux, de roses et de cigognes. Il pose des questions essentielles, sur la vie et sur la mort, sur l'infini. Selon les réponses reçues, il transgressera plus ou moins la crise des 15 ans.


Pendant les sept premières années, il apprend le maximum de choses qui lui permettront de vivre en être indépendant, comme le bien, le mal, voler, tricher, surmonter, coopérer, etc. L'adulte ne peut que, très mal ou pas du tout, surmonter et transformer ce qui a été élaboré avant l'âge de 7 ans. Les problèmes d'amour de cet âge-là inhiberont sa façon d'aimer ; selon le langage avec lequel on s'adresse à lui, il s'exprimera différemment, selon que ses parents le poussent ou le frustrent, il attirera à lui des personnes dominatrices, etc.


Les aptitudes physiques sont déjà préformées et le conditionnent sur un point de vue biologique. Les conjonctions et les aspects exacts, par progressions, sont indispensables pour trouver les clés du conditionnement de base du sujet, envers son attitude générale à la vie.

La Déesse Hathor

Publié le 4 mai 2017 à 11:10 Comments commentaires (0)

Dans la mythologie égyptienne, Hathor « Demeure du dieu Horus », était la déesse de l'amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie. Elle était représentée sous les traits d'une vache, ou d'une femme portant le disque solaire entre ses cornes et un menât (collier à contrepoids).


Dans l'Égypte antique, elle fut une déesse très populaire et vénérée aussi bien par les Rois que par le peuple. Elle fut la nourrice du pharaon mais aussi la « maîtresse de l'Ouest » qui accueillait le défunt dans sa nouvelle vie. En dehors des frontières d'Égypte, on la nomma « dame de Nubie », « reine de Libye », « épouse de Syrie », « grande de Palestine », « dame de Byblos », mais aussi reine du pays de Pount.


Le lien entre Hathor et Rê est complexe car Hathor, « œil de Rê », fut considérée comme sa fille, mais aussi sa femme ou sa mère. Elle hérita de ce rôle maternel d'une autre déesse vache « Mht wrt », « Grande crue », qui portait Rê entre ses cornes dans un mythe de la création. En tant que mère, elle donne naissance à Rê tous les matins sur la rive orientale et en tant que femme elle s’unit à lui chaque jour.


Hathor, comme la déesse Nout, fut associée à la Voie lactée. Les quatre pattes de la vache céleste sont vues comme les piliers portant le ciel, les étoiles sur son ventre représentaient la Voie lactée sur laquelle navigue la barque solaire de Rê, représentant le soleil. En ce temps-là, la Voie lactée était perçue comme une chute d'eau dans les cieux, comme « Le Nil dans le ciel ». C’est pourquoi, Hathor fut considérée comme étant à l'origine de la crue annuelle du Nil, annonçant une naissance imminente, en parallèle avec la poche amniotique qui se perce et se vide de ses eaux.


Hathor fut aussi associée au royaume des morts. Le culte d'Osiris promettait la vie éternelle aux justes. Aux origines de ce culte, tout mort digne de cette vie éternelle, homme ou femme, devenait un Osiris. Mais au début des temps romains, les femmes s'identifiaient à Hathor, tandis que les hommes restaient identifiés à Osiris. Hathor fut appelée « Déesse de la nécropole thébaine », ou « Déesse du sycomore » (arbre représentant le monde des défunts).


Pour la plupart des peuples, Hathor resta essentiellement la déesse de la joie, vénérée par les femmes, qui cherchaient à incarner son rôle multiple d'épouse, de mère et d’amante. A ce titre, elle était la « dame de la maison de Jubilation » ou « celle qui emplit le sanctuaire de Joie ».


Le culte d'Hathor fut si populaire qu'un grand nombre de fêtes lui furent dédiées, de nombreux enfants portèrent son nom. Et avec son culte, hommes comme les femmes peuvent devenir prêtres ou prêtresses. Les Grecs anciens identifièrent Hathor à la déesse Aphrodite, et les Romains à Vénus.


Source : wikipedia

Photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Isis_Hathor._Hathor._Hathor._(1885)_-_TIMEA.jpg

Annuaire ésotérique

Publié le 7 avril 2017 à 11:00 Comments commentaires (0)

annuaire-esoterique.com


Cristallomancie, la boule de cristal et le grand jeu divinatoire

Publié le 27 mars 2017 à 13:10 Comments commentaires (0)

Cristallomancie, la boule de cristal et le grand jeu divinatoire

Certaines civilisations ont accordé certaines valeurs au cristal. Elles étaient fascinées, d’abord par sa couleur et sa perfection géométrique, mais surtout par sa transparence qui évoque l’eau. Celle, dans l’astrologie, reflète la lune et est l’un des 4 éléments constituant les sources de toute existence. Les druides et les savants ont alors attribué au cristal des vertus magiques. Aujourd’hui, couramment exploité dans la pratique de la voyance, cet outil de divination figure parmi les instruments ésotériques les plus prisés.


La boule de cristal, un véritable support de voyance

On a tous déjà entendu parler de la boule du cristal, cet outil de divination souvent utilisé par des vieilles femmes dans les films ou dans les dessins animés. Cet instrument de prédiction est de plus en plus sollicité par les praticiens d’arts divinatoires pour atteindre un niveau élevé de conscience. Le cristal de quartz pur est, par exemple, connu pour amplifier les forces psychiques et concentrer les ondes environnantes en un seul point énergétique. Ainsi, accéder à une dimension spirituelle supérieure sera facile pour le cristallomancien. Pour lire l’avenir à travers une boule de cristal, le médium la fixe intensément tout en méditant jusqu’à ce qu’il parvienne à un état d’hypnose. Ce procédé lui permet d’être en phase avec les éléments, les situations et les astres. Il est à noter que même dans les consultations en voyance en ligne, le praticien arrivera à obtenir des flashs, car il a la possibilité de cerner les vibrations émanant de son client. Cependant, il faut souligner que l’utilisation de ce produit ésotérique exige à la fois un don de clairvoyance ainsi qu’un bon niveau de méditation et de perception. En somme, effectuer un travail de voyance par le biais d’une boule de cristal n’est conseillé qu’à ceux qui disposent d’une forte sensibilité.


Le tirage du tarot divinatoire du cristal

Actuellement, divers sites de voyance en ligne proposent, mis à part la possibilité d’interroger à distance la boule de cristal, un tirage d’oracle de cristal. Contrairement à la voyance avec la boule de cristal qui nécessite un sens aiguisé de médiumnité, celle avec les tarots s’adresse à ceux qui aiment la logique ainsi que l’observation. De plus, elle est fiable, car elle apporte plus de précision et de détails. Par ailleurs, les cartes de cristal sont basées sur la puissance ancestrale des cristaux. Elles sont généralement constituées de 40 cartes reflétant le cycle lunaire de 40 jours. Le procédé consiste à tirer 4 lames afin d’obtenir des informations sur le consultant et sur les paramètres qui vont influencer sa situation. Il est à préciser que chaque arcane comporte des références symboliques permettant une étude approfondie et une valeur divinatoire sur tous les domaines.Il existe également d’autres types d’oracle de cristal, pour ne citer que le jeu de développement personnel composé de 33 cartes. Sur chaque lame se trouve l’image du cristal ainsi qu’un message méditatif, souvent inscrit en un mot.

 

Joli mois de Mars

Publié le 5 mars 2017 à 9:45 Comments commentaires (3)

Mars est le troisième mois de l’année dans les calendriers julien et le premier mois du printemps dans l’hémisphère nord

À l’origine du calendrier romain, le mois de mars était le premier de l’année car le retour des beaux jours marquait le début de la période de la guerre. Du latin Martius, ce mois est dédié au dieu Mars, dieu de la guerre.

Pour les catholiques, le mois de mars est le mois de saint Joseph.

Dans la plupart des pays d’Europe, le dernier dimanche de mars est celui du passage à l’heure d’été. Dans de nombreux pays de l’hémisphère sud, ce dimanche est celui du passage à l’heure d’hiver, c’est-à-dire le retour à l’heure normale du fuseau horaire.

Le lièvre de mars est un personnage d’Alice au pays des merveilles reflétant le proverbe anglais « mad as a March hare » (« fou comme un lièvre de mars ») ; en référence à la saison des amours.

l’ange : Machiavel

l'arbre : le noisetier

La fleur : la ményanthe

l'animal : la chèvre

l'oiseau : le pivert

le poisson : le requin

la pierre : la sanguine

le parfum : le musc

le métal : le fer


 

La constellation des Poissons

Publié le 26 février 2017 à 3:35 Comments commentaires (0)


 

En voulant échapper à la colère de Typhon, Aphrodite et Eros fuirent mais furent arrêtés par le cours de l'Euphrate en crue. Menacés par le dragon d'être dévorés, Aphrodite pria Zeus de les aider : deux poissons surgirent des eaux reliés par une corde. Aphrodite et Eros sautèrent à l'eau et s'accrochèrent et atteignirent l'autre rive sans encombre.

En remerciement, Zeus immortalisa les poissons en créant la constellation des poissons.

 

Les poissons réunis : lien indestructible

Les poissons disposés tête-bêche : cercle perpétuel de la vie



 


L'Aéromancie

Publié le 14 janvier 2017 à 4:55 Comments commentaires (0)
Ou Aéroscopie est la voyance par le vent. Elle fut pratiquée par les prêtes de l'ancienne Babylone. Elle fut l'une des toutes premières pratiques divinatoires. A cette époque, on se servait du temps pour prédire et non l'inverse prédire le temps. Les prêtres voyaient des signes dans le tonnerre, la foudre, le vent et même dans d'un halo autour du soleil ou de la lune. Les supports de l'Aéromancie sont le vent, les nuages ou l'air. Au petit matin, les prêtres regardaient la direction du vent, la forme des nuages, sentaient la fraicheur de l'air et en déduisaient des augures. Les agriculteurs de l'époque s'en sont inspirés pour créer la météorologie, science qui tenait compte des mouvements des astres, des météores et du vent. L'interprétation de l'aéromancie s'opère suivant cette méthodologie : - le vent venant du Sud augure une journée propice au sentiment, à l'amour ou à une rencontre. - le vent venant du Nord augure une journée rencontrant certains problèmes. - le vent venant de l'Est augure une journée propice à la spiritualité. - le vent venant de l'Ouest augure une journée où règne une bonne ambiance. Il existe quatre nancies dérivant de la divination de l'air : - L'Aéroscopie, divination par l'observation et l'interprétation des phénomènes météorologiques. Un vent soufflant brutalement annonçait des luttes, des conflits. Cette divination est à l'origine de nombreux dictons tels que "Pluie du matin n'effarouche pas le pèlerin", "Noël au balcon, Pâques aux tisons", "Lune d'argent, c'est le beau temps". - La Chaomancie est basée sur les phénomènes célestes tels les arcs-en-ciel, les formes et mouvements des nuages, une observation des principes physiques sur lequel repose l'actuelle théorie du chaos. - La Céranoscopie ou l'Austraumancie, divination par l'observation de la foudre, du tonnerre et des éclairs. - L'Austromancie est issue du latin auster ou vent du Sud, qui donna l'adjectif austère (être sec, âpre et amer). Vous ne regarderez le vent et les nuages de la même façon... Source : http://www.lexode.com/ http://images.google.fr

Rss_feed